UA-109856668-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11.01.2010

Mes premières réceptions d'appels

Bon, bin alors ! Vous voyez si la directrice d'agence m'a remboursé mes agios ?

Non, monsieur, il n'y a pas eu de remboursement d'agios sur votre compte !

Bin, elle n'a rien fait alors ?

La Directrice d'agence s'en occupe !

Cela fait 6 mois qu'elle dit qu'elle s'en occupe, et vous, comment vous savez si elle s'en occupe, hein ???

Ou la la ! cela commence bien... Mes premiers appels sont corsés ! Après quelques mises en attente, renseignements pris auprès de ma collègue qui est en double écoute, j'arrive, après quelques bafouillages, à finir la conversation sans que le client s'énerve encore plus... Tout un art de ne pas hausser le ton, de calmer un client énervé !

Je suis épatée par la sécurisation des appels, de la formation dispensée aux nouveaux venus... Me demande si je ne vais pas quitter ma banque pour celle-ci !

 

08.01.2010

Anecdote d'une guide-accompagnatrice

J'ai retrouvé cette note planquée sur mon ordi que j'avais du laisser là dans ce coin... peut-être que je la trouvais un peu trop sulfureuse, un peu trop médisante... Je ne m'en souviens plus... et puis je me suis dit que c'était une de ces nombreuses anecdotes qui jalonne le parcours d'une guide-accompagnatrice... la voici :

Ils sont là, attablés, lui le conducteur obèse et elle, le « bras droit » de l’hôtelier, dans un coin du bar. Ils dînent ensemble… Curieux que ces deux là se soient acoquinés, elle, mince, le visage sans fard, mini-jupe et lui, débordant de graisse et de fausseté…

Je sens qu’ils en ont après moi, vous savez : ces choses sont indéfinissables…

« Lui » est mon conducteur pour la semaine : genre mielleux et fourbe. Son regard torve est lourd de menaces… « Pachyderme » n’apprécie pas la bonne entente entre ses clients et moi. L’avant-dernier jour, comme d’habitude, je propose ma documentation couleurs reliée à ces clients ravis qui s’empressent de l’acheter ! Il faut dire qu’elle est fignolée, retraçant leurs excursions avec anecdotes et photos. Beaucoup de guides assurent leurs fins de mois difficiles ainsi, les clients sont contents et nous aussi !

 « Malgracieuse » ne dîne jamais avec les conducteurs… Il se trame quelque chose ! Je sens planer une chape de méchanceté.

Il est rentré, un autre groupe est arrivé… Convocation au bureau du patron qui m’annonce, d’un air courroucé, qu’il y a eu une plainte envers moi ! D’un client ? non d’un conducteur (lequel ? mystère…) qui s’est plaint à sa société que la guide ait vendu une documentation ! Je prends un savon sous le regard baissé de « malgracieuse » qui rit sous cape de son bon tour…

C’est la fin de la saison, j’ai envie de partir. J’interroge Chouchou qui, toujours de bon conseil, me dit de laisser couler, il faut savoir parfois faire l’autruche… Pas mon truc…faire l’autruche… mais bon, il n’y en a plus pour longtemps !

« Malgracieuse » remonte dans son beau coupé, la mini jupe remontant sur ses cuisses : un mâle pourrait passer à l’horizon ! Elle a eu sa vengeance… On sait que la vengeance est un plat qui se mange froid ! La mienne, je l’aurai quelques temps plus tard, le sot « Pachyderme » ne s’est-il pas vanté de laisser en plan son agence sans la prévenir, juste au début de la saison prochaine ? Il a trouvé un boulot en or : conducteur de maître !! Encore un qui rêve… Mais bon l’info, je la retiens… Une bonne âme préviendra le patron de l’agence du mauvais coup que fomente « Pachyderme »…. J’apprendrai la saison suivante, dans une autre région, sous d’autres cieux, que « Pachyderme » est toujours conducteur dans la même société… que « Malgracieuse » lit mon blog et laisse éclater son courroux avec des commentaires peu alambiqués… Vengeance quand tu nous tiens !

07.01.2010

Une semaine bien chargée…

Les retraités, vous le savez bien, n’ont jamais de temps libre ! Devant vous, à la caisse du supermarché, à midi 10, vous venez de quitter le bureau, qui est devant vous ? ou qui veut passer devant vous, sournoisement ? la propriétaire du chien-chien « nœud-nœud rose » attaché près des vélos, c’est-à-dire, la mémé du bloc d’immeubles voisins… Vous ragez, vous avez déjà vu elle ou une de ses semblables vous passer devant le nez chez le buraliste d’à-côté ! Bon sang, mais pourquoi font-ils leurs courses aux sorties des bureaux ?

C’est la crise… Vous êtes chez vous, lâché par votre employeur qui n’a plus de boulot à vous donner… Vous déprimez, cherchez avidement des offres d’emploi sur le web, oui ! parce que bien que chômeur, vous avez, quand même, l’ADSL, il ne faut pas pousser ! Le temps passe, vous avez déjà récuré de fond en combles la maison, sorti le chien, nourri les oiseaux, bêcher le jardin, envoyé des centaines de mails à des employeurs potentiels… Vous n’allez, quand même pas, comme dans ces temps immémoriaux prendre votre belle plume, essayer d’écrire sur une ligne horizontale imaginaire, mettre un timbre, etc…Mais bon ! web ou pas web, pas ou prou de réponse… Que faire ? Tiens, et si je perfectionnais mon anglais avec quelques heures de cours par semaine, si je m’inscrivais à un cours de danse pour redessiner mon corps un peu ramolli par ces heures passés devant l’ordi, si je devenais bénévole et si je faisais un blog de recettes de cuisine, d’humeur…. Tiens, je pense à quelqu’un là ? Non ! mais non ! Bien que quelques heures de cours d’anglais par semaine ? cela me dise quelque chose… des cours de danse pour un corps avachi ?  Non, pas vraiment, mais pour perfectionner un corps de rêeevvvve : oui je pense à quelqu’un (je vous vois, ca y est ! vous voyez un peu plus maintenant ! je vous vois grincer des dents…) bénévole ? hum ??? un blog de recettes ? Pas vraiment… d’humeur : On cerne un peu plus le personnage ? Toujours pas deviné ?

Ceci est une petite note que j'ai retrouvée de derrière les fagots....

06.01.2010

Téléconseillère bancaire

Peu de temps pour digérer les fêtes... Me voici depuis le lundi 04 janvier 2010, téléconseillère bancaire ! Mission dans une banque finie le 30 décembre et reprise dans le même groupe, toujours en intérim, en tant que téléconseillère...

Combien de fois, ais-je été propulsée à l'accueil d'une banque avec 10 minutes d'explications sur le logiciel et en avant la galère ! la file de clients qui s'allongeait devant moi, moi stressée, demander à droite, à gauche, aux conseillers, quelques renseignements pour procéder à un virement, sortir un RIB... Que de fois où je suis arrivée sur un poste dans une PME ou une PMI remplaçant une personne malade et aucun employé à l'horizon pour m'expliquer son travail... Fouiller dans les dossiers de l'employé me permettait un peu de me débrouiller... Ah ces galères de l'intérimaire !

Et bien cette fois, pour la première fois (je travaille en intérim depuis de longues années...) j'ai une formation vraiment très poussée : 1 semaine et demie à apprendre les techniques téléphoniques, les produits, revoir le BABA de la banque, les procédures... Je n'en reviens pas !

Téléconseillère bancaire n'était pas encore sur mon CV et même téléconseillère tout court ! Et bien à près de 52 ans, encore une expérience de plus à noter ! Comment ais-je ce boulot ? et bien tout simplement en me rendant à un forum banque-assurances où j'ai discuté avec quelques recruteurs, demander par quelle agence d'intérim ils passaient... Renseignements pris, ni une ni deux ! Inscription dans l'agence et très peu de temps après : proposition d'une mission dans la dite banque ! Combien de temps cela va-t-il durer cette fois-ci ? Pour l'instant un mois... Il y aura peut être une prolongation... On verra ! Se profile à l'horizon les beaux jours où je parcourerai peut être encore les routes comme guide-accompagnatrice ! L'avenir le dira... ou peut-être dans un groupe d'assurances dont la DRH m'a téléphoné il y a peu....

04.01.2010

Mesames, enlever ce pantalon !!!

Otez ce pantalon qui m’excite. Le roi Mswati III du Swaziland interdit aux femmes de porter le pantalon qu’il estime contraire aux coutumes du pays. Le monarque a ordonné aux forces de l’ordre de déshabiller publiquement toute contrevenante afin de récupérer l’objet du délit. Un décret royal controversé qui constitue, selon les femmes du pays, une nouvelle mesure anti-sida illusoire.swaziland_map.jpg

Le pantalon. Un affront à la tradition que Mswati III ne saurait tolérer. Alors aux grands maux, les grands remèdes : sus au vêtement sacrilège. Le nouveau décret royal augure un retour en force du pagne dans les rues de Mbabane. A moins de se risquer à tomber sous le coup de la loi et de rentrer chez soi en sous-vêtement.

Loi anti sida ?

Les organisations féminines du pays ne décolèrent pas. Face à ce qu’elles considèrent comme une violation de leurs droits humains, elles montent au créneau pour dénoncer cette loi qui ne serait autre qu’un nouvel instrument inutile de lutte contre le sida. Les femmes, jugées responsables de la propagation de la maladie dans le pays, se trouveraient directement dans le collimateur du jeune monarque de 34 ans. Contrôler et punir. Mais les femmes ne comprennent toujours pas la pertinence d’une telle mesure. Pour elles, le port du pantalon s’avère moins osé que celui du pagne traditionnel. Donc moins sujet à réveiller la libido masculine.

Mswati III n’en serait pas à son premier coup d’essai en matière de déroutante politique traditionaliste de lutte contre le sida. L’an dernier, il avait déjà réhabilité " l’umcwasho ", le port de pompons pour les femmes vierges, afin de glorifier la pureté et faire barrière au virus. La tradition au secours du peuple.

20.12.2009

Une pub qui nous fait bien rigoler

rien à voir avec la magie de Noël !!


 

Bonnes fêtes !!!!

18.12.2009

Intérimaire dans une banque

Le temps a passé vite... bientôt la fin de mon contrat... et Pourtant cela fait plus d'un mois que je suis là ! Quel changement d'ambiance par rapport à la mutuelle où j'ai travaillé durant sept mois... Je vous avais conté par une petite note humoristique mes journées à rembourser les dents, les lunettes... toutes les petites et grandes misères de nos semblables s'étalaient devant mes yeux. Mot d'ordre : le rendement, tenir les quotas, les dépasser si possible, ne pas parler : pas le temps ! fixer l'ordinateur et saisir et saisir... 50 personnes sur un plateau mais pas beaucoup de bruit... Une pause de 10 minutes (attention de ne pas dépasser d'une minute !) le matin et l'après-midi et deux aller-retour aux toilettes rythmaient la journée. Mais qu'est-ce que l'on a rigolé lors de ces pauses avec nos copains CDD ! On ne mélange pas les torchons et les serviettes ! CDD d'un côté, CDI de l'autre ! Le point positif toutefois de cette longue mission : la paye ! plus qu'honnête et les horaires : 32 heures payées 35 !

En Banque, c'est nettement moins bien payé mais alors l'ambiance, vous dis-je ! ce n'est pas la même ! Hier, c'était le repas de Noël dans la salle de réunion, la table admirablement décorée par Angélique, le repas, les boissons, tout cela a contribué à passer un excellent moment.

Sourires, fous-rires, plaisanteries agrémentent nos journées et le travail est productif également. J'ai même un bureau pour moi toute seule...

Que sera ma prochaine mission ? agrafeuse de chèques (ce qui m'est arrivé une fois durant 3 semaines, je vous avais raconté cette épisode : voir mes archives) assistante de direction ? technicienne en assurances ? ...

J'espère cette année  avoir quelques accompagnements à l'étranger ! Tout compte fait, je n'ai plus envie de guider dans des régions françaises et d'être "scotchée" à un hôtel avec les immanquables animations de soirées qu'il faut assumer... en plus des journées de 10h de guidage...d'être logée dans un garage ou une chambre limite insalubre (faits vécus). Non ! 

Le point positif de travailler pour un hôtel est que l'on connait par coeur les excursions : no stress ! Pour un autocariste, il faut préparer des commentaires pour chaque voyage et surtout les retenir, savoir par où passer pour guider les clients à un hôtel, un restaurant... Pas évident et beaucoup de stress !  Travailler pour un autocariste est l'assurance d'être bien logé, bien nourri (pas les restes des clients : si si ! ca m'est arrivé ! enfin pas les restes de leurs assiettes mais les restes des plats !)et de ne pas avoir d'animations le soir à assumer... Ceci mis dans la balance + le fait que lorsque les voyages sont terminés, je suis à la maison avec Chouchou (pour les hôtels, je suis partie 7 mois) : je ne m'interroge plus : autocariste : oui ! hôtels : non !BELGIQUE 08-2005 133.jpg

27.11.2009

Journée bateau ilet Caret et mangrove : suite

Chose promise, chose due !

En effet, je vous avais promis d'autres photos à la sortie de clinique de Yohan (qui s'est bien remis de son appendicite qui avait été diagnostiquée une colique néphrétique par son médecin : bilan, péritonite et maux terribles...) Yohan a un arrêt maladie de deux semaines... Mais revenons à nos moutons... Euh du moins, à nos poissons !!

Je vous rappelle cette journée, au départ de Morne Rouge, port de Sainte Rose en Guadeloupe. Location d'un bateau sans permis avec moteur 6 cv et vogue la galère.... Galère, façon de parler ! car c'était plutôt une journée fantastique...

Je reprends l'histoire à notre départ de l'ilet Caret : nous prenons la direction de l'Ilet Blanc, sous la conduite de haut vol (euh si l'on peut dire !) de notre capitaine, Chouchou et le reste de l'équipage, plus ou moins doué, affecté au co-pilotage... Lire la carte assez approximative remise par le loueur n'est pas chose facile, il faut éviter les coraux qui parfois affleurent l'eau... Enfin, nous voici à l'Ilet Blanc où nous avons la surprise de découvrir à l'intérieur d'une cabane, des tables "pieds dans l'eau" où nous déjeunerons de chips et de sandwiches, les pieds chatouillés par les poissons...DSC_0134.jpg Mieux qu'un 4 étoiles !!

 

 

Grace à la fenêtre, nous regardons les pélicans évoluer, piquer dans l'eau pour pêcher ou se reposer sur la mangrove.

DSC_0136.jpg

 

Splendide photo non ? Vous pouvez laisser des commentaires au photographe : Yohan ! Sa passion : la photo (il a un appareil digne d'un professionnel)

 

Et nous voici partis pour cette fameuse rivière Goyave que nous découvrirons après un temps que nous trouverons interminable (il faut dire qu'un 6 cv, ca n'avance pas vite ! Chouchou nous a dit qu'il allait passer son permis hauturier... On l'a tellement chambré avec la vitesse d'un gastéropode de ce bateau !

 La rivière Goyave nous enchante : belle végétation de ces rives...DSC_0147.jpg

Les palmiers nous saluent au passage...

 

DSC_0148.jpg

 

A bientôt pour de nouvelles aventures... En Guadeloupe ou ailleurs !!! N'oubliez pas un petit commentaire est toujours apprécié... Merci !!!