UA-109856668-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13.11.2017

Les parisiens toulousains

Me voici débarquée dans un grand groupe d'assurances pour un cdd de 6 mois qui sera suivi d'un, je le pensais, de la même période...Je m'étais dit, bon j'y resterai un an maximum et basta ! Vous savez, moi, rester dans une société vitam aeternam, très peu pour moi...Bien, évidemment, je n'avais rien dit...et on m'annonça que j'étais là pour trois ans et que ces 6 mois étaient une période d'essai...

Nouveau job de conseillère retraite où j'appris dès le premier jour qu'il fallait 18 mois sur le poste pour être autonome... Et bien je ne le serai donc jamais...L'accueil fut très  froid. Seule cdd, les cdi, malgré mes efforts d'intégration, ne m'adresseront la parole que pour le travail. Parler d'autres choses, que nenni !

Une ratatinée lesbienne veillait jalousement sur sa protégée qui faisait quelques apparitions dans le service, entre des arrêts de travail à rallonge. Cette vieille mégère entourée de sa cour ne se serait pas abaissée à parler à une CDD...Quelle horreur ! Les autres tentaient quelques petits sourires à mon encontre, dès qu'elle franchissait la porte... Je passai mes 6 mois seule, sans aucun contact, sauf avec le service d'en face dont certaines cdi s'étaient pris de pitié pour moi. Pour me changer les idées, je créais des petites notes humoristiques sur chaque collègue qui régalèrent mes amis Facebook. J'avais décrit, entre autres, un collègue en le nommant : Mutique...Il entrait dans le bureau en disant bonjour, en ressortait en disant bonsoir, sans autre mot prononcé au cours de la journée et je le croisais de temps à autres dehors avec ses écouteurs aux oreilles...Quelques jours avant la fin de mon cdd (j'avais annoncé vouloir m'en aller) le mutique se mit à me parler et m'expliqua son mutisme envers ses collègues qui le dédaignaient aussi...Je n'étais pas seule dans cette galère...Je lui montrai sa note et celles des autres et nous passâmes le reste du cdd à rigoler en aparté...J'appris par la suite qu'il fallait 6 mois avant d'être intégrée socialement, ces parisiens débarqués à Toulouse ne voulant pas accepter quelqu'un avant cette période d'essai..

Salut Mutique avec qui nous échangeons, encore 6 mois après, des sms...Bon vent à toi !

Les commentaires sont fermés.