Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07.06.2010

De retour des îles Canaries

Ma valise pesant une tonne (46 pochettes Jet Tour à distribuer aux participants du voyages), j'arrivai, enfin ! Je m'installai à un café avec vue imprenable sur le lieu de rendez-vous... Une mémé à moitié aveugle entra, demanda de s'asseoir sans consommer... Je pensai tout de suite qu'elle était du voyage ! La suite le confirma ainsi que les troubles qu'elle apporta au cours du séjour...

Arrivée à l'aéroport d' Orly, ce fut un cafouillis indescriptible de la part des hôtesses de bord de Transavia.com, filiale KLM-Air France, incapables d'enregistrer un groupe sans mettre la pagaille ! Elles voulurent voir toutes les pièces d'identité en même temps, identifier les personnes, même si celles-ci étaient éloignées du comptoir, appelèrent les personnes une par une (certaines éloignées devaient se faufiler à travers les rangs serrés des autres voyageurs), distribuèrent à certains leurs cartes d'embarquement, à d'autres non, avec tickets de bagage ou sans... Enervement des uns, des autres, cartes d'identité perdues... ouf pour peu de temps... Le voyage débutait sous ses meilleurs auspices ! Nous arrivâmes à 4h du matin, une mémé piqua sa crise et déclara qu'elle ne partagerait pas sa chambre et qu'elle exigeait sur le champ d'avoir une chambre particulière... Je décidai de la laiser là, camper sur un canapé de l'accueil (ils savent, tous, depuis des mois qu'il faut partager leur chambre). Le lendemain, elle avait obtenu satisfaction en s'acquittant de la rondelette somme de 300 € de supplément ! DSC04227.JPGMon étonnement fut qu'elle marqua dans les appréciations à mon sujet : très bien ! je me serais occupée d'elle, elle m'aurait saquée !

Entre les personnes qui ne se présentèrent pas aux excursions que je dus chercher pour apprendre qu'elles avaient décidé de ne pas venir sans m'en avertir, celles qui houspillaient des vacanciers tranquillement assis sur leur transat au bord de la piscine, pour leur piquer leur place, celle qui fouillait dans les poubelles, dévalisait le buffet et entassait 10 tranches de pastèque dans son sac à main ou croquait dans un gâteau et le remettait sur le buffet (vous vous souvenez de la mamie arrivant au café !), le séjour se passa sans trop de difficultés !!!

 La veille du départ, on m'annonça que nos demandes de garder les chambres moyennant finance jusqu'à l'heure du départ étaient refusées (l'hôtel étant complet) et qu'il fallait les liberer à 12h (ce qui est dans les règles hotelières internationales), tohu-bohu de mes chers estivants qui déclamèrent faire de la résistance en ne quittant pas leur chambre à l'heure dite... ils furent vite expulser, sans ménagement, par les femmes de ménage... J'en pris plein la tête : il était inadmissible que des personnes âgées durent quitter leur chambre à 12h alors qu'elles quittaient l'hôtel à 23h pour l'aéroport... Moi, je m'en foutais, je profitai des belles piscines de l'hôtel... DSC04184.JPGMa question : pourquoi payer de si beaux voyages à des personnes qui n'en profitent pas et osent se plaindre ! 

 

Bientôt nouvel album sur les îles Canaries !