Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14.05.2009

STAND BY

Et oui blog en stand by... pour une durée indéterminée....

 

Bon vent à vous !!!

13.05.2009

Ermitage de Nuria

Je continue à vous guider dans les Pyrénées, du côté espagnol, à deux heures de route en autocar de Font Romeu... Aujourd'hui, le Vall de Nuria avec son ermitage et sa vierge... une montée en train à crémaillère ou à pieds... vous pouvez  faires les deux si vous voulez, prendre le train pour l'aller et redescendre à pieds, la vue est magnifique durant toute la montée et dès que vous sortez du tunnel : vous apercevez, d'un seul coup, l'ermitage niché dans la vallée, l'église est très belle, richement décorée, vous pouvez déjeuner soit au self service, soit au restaurant, faire du canotage sur l'étang, flaner..., foto2_zoom.jpg

Selon la tradition, Saint Gilles serait arrivé de Provence dans la vallée aux alentours de l'an 700.   il aurait sculpté une image de la Vierge et caché cette statuette dans une grotte alors qu'il était obligé de fuir la vallée. Outre la statue de la Vierge, il aurait dissimulé la marmite qu'il utilisait pour faire la cuisine, la croix qui présidait à ses prières et la cloche avec laquelle il appelait les bergers à partager ses repas.

En l'an 11,  l'ermite Amédeus vint chercher l'image de la Vierge dans la vallée. Il y construisit avec l'aide des bergers un modeste temple et un petit refuge pour y accueillir des pèlerins. Il aurait trouvé, avec l'aide d'un taureau, la statue ainsi que la croix, la marmite et la cloche, et transféré tous les objets sacrés dans la chapelle.

Ce qui est certain, c'est que la statue vénérée de nos jours a été sculptée entre le XIIe et le XIIIe siècles. Il s'agit d'une sculpture en bois de style roman.  De traits primitifs, elle conserve encore sa polychromie en parfait état. La Vierge tient l'enfant Jésus assis sur son genou gauche. Celui-ci lève une de ses mains en signe de bénédiction. Marie et l'enfant sont revêtus chacun d'une cape et d'une tunique.

Une curieuse tradition a survécu jusqu'à nos jours. Les femmes qui souhaitent avoir des enfants mettent leur tête sous la marmite de saint Gilles et leur compagnon fait sonner la cloche, d'autant de coups qu'ils souhaitent d'enfants. Depuis le haut Moyen-Âge, la Vierge de Núria était considérée comme la patronne de la fertilité.

Quelles rigolades quand ces dames mettaient la tête dans la marmite et sonnaient la cloche... Un jour, je racontais, dans l'autocar, cette jolie légende quand un monsieur farceur m'interrompit et me dit textuellement : "et que fait Monsieur le Curé pendant ce moment là ?" Il faut dire que voir ces dames agenouillées, la tête dans la marmite ne pouvait qu'évoquer auprès de ces messieurs quelques idées coquines !!

foto3_zoom.jpg
foto6_zoom.jpg

12.05.2009

L'Aude cathare

Continuons nos excursions, je vous guide dans l'Aude Cathare. De Font Romeu, partez vers Mont Louis, puis Formiguères et vous allez bientôt entrer dans les hautes gorges de l'Aude...

Aujourd'hui, un des nombreux châteaux Cathares (vous le savez : ce ne sont pas les Cathares qui ont construit les châteaux. ils ont servi de refuges aux Cathares) sur notre route : Puylaurens :

Cathare es un nom qui est apparu au 19ème siècle, il vient du grec et veut dire Pur.

puilaurens1_grand.jpg
A la limite départementale de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, Puilaurens demeura longtemps le château-fort le plus méridional du royaume de France. Situé à près de 700 mètres d’altitude, ce château domine le village de Lapradelle, au milieu d’une forêt de sapins. En 985, apparaît la première mention du château de Puilaurens, qui appartenait alors à l’abbaye de Saint-Michel-de-Cuxa. Au XIème siècle, il devait relever de la suzeraineté du comte de Besalù, puis de celle du vicomte de Narbonne. Le premier châtelain connu de Puilaurens, Pierre Catala, est témoin de la soumission de Guillaume de Peyrepertuse à Simon de Montfort. Douze ans plus tard, c’est Guillaume de Peyrepertuse qui commande la place. Puilaurens est ensuite tenu par Roger Catala, qui, comme son prédécesseur, y abrita de nombreux cathares. En 1241, le diacre cathare du Fenouillèdes, Pierre Paraire, séjourne dans le lieu et vers 1245-1246 plusieurs parfaits et parfaites y sont hébergés. On ne connaît pas le moment exact où le château passa sous le contrôle royal mais l'annexion semble consommée vers 1250 : en 1255, Saint-Louis donne l’ordre au sénéchal de Carcassonne de fortifier le château. Défendant la frontière face à l'Aragon, il est occupé en 1259 par la plus importante garnison de toute la frontière, sous les ordres d’Odon de Montreuil. Jusqu’au Traité des Pyrénées (1659), le château subit à maintes reprises des incursions espagnoles. Mal défendu et peu entretenu dès la fin du XVIIème siècle, il est définitivement abandonné à la Révolution. Une légende rapporte que la Dame Blanche, petite nièce de Philippe le Bel, vient pendant les pâles nuits, promener ses vaporeux voiles sur le chemin de ronde des remparts démantelés.
puilaurens6.jpg

11.05.2009

Demis de retour !

En 1967, un coup d’état militaire renverse le gouvernement grec.  En ces temps troublés, être un intellectuel de gauche et avoir les cheveux longs étaient plutôt mal vu ! Or, les membres du groupe Formynx (Vangelis aux claviers, Demis à la basse et au chant, Lucas Sideras à la batterie et Silver Koulouris à la guitare) ont un peu tous ces défauts.

Ils décident de prendre le large et se rebaptisent Aphrodite’s Child, pour bien signifier leur exotisme méditerranéen au public d’Angleterre… Néanmoins, de passage en France, ils se retrouvent au cœur des événements de Mai 68. Ils font un tabac ! une flopée de 45 tours voient le jour, « It’s Five O’ Clock », « I Want To Live », « End Of The World »… On y distingue déjà quelques pépites, notamment sur les faces B, nettement moins conventionnelles. « You Always Stand In My Way », en particulier, donne une occasion unique d’entendre Demis Roussos s’égosiller sur du hard psychédélique. Mais en 1969, tout ceci devient trop routinier pour Vangelis, qui entreprend l’écriture d’ « Apocalypse 666 ». Tandis que ses camarades continuent de tourner de gala en gala, avec un remplaçant à l’orgue (Lakis Vlavianos), il s’enferme en studio avec sa Bible et ses synthétiseurs, pour entreprendre l’une des aventures musicales les plus folles de l’époque. Et ce n’est pas peu dire !

L’écriture et l’enregistrement durent trois ans. Vangelis invite les uns après les autres des collaborateurs de toutes sortes : les Aphrodite’s Child, bien sûr, mais aussi le poète Costas Ferris, la comédienne et chanteuse Irene Papas, l'acteur Vannis Tsarouchis… toute une génération d’exilés pleins de fougue qui imposeront leur patte au projet. Dans les rares interviews qu’il accorde à la presse, l’organiste semble ailleurs. Il explique que Saint Jean avait tout prévu : 68, Altamont, la Guerre du Vietnam, la télévision, bref, que le monde est en train de vivre l’apocalypse.

Lorsque le double album final paraît, en novembre 1972, le groupe n’existe plus vraiment, Demis Roussos ayant déjà enregistré « We Shall Dance » (1971), le premier de ses tubes consensuels destinés aux familles. Et pourtant, l’album est un authentique chef d’œuvre, un pont entre la folie brute du psychédélisme et les recherches cérébrales du rock progressif. Les musiciens, au sommet de leur art, passent sans encombre de la pop post-
Beatles (« Hic And Nunc », « Babylon », « Break ») au hard-rock (« The Four Horsemen », « The Battle Of The Locusts », « Do It ! ») ou aux longues envolées planantes (“Altamont”). Surtout, le disque brille par ses écarts expérimentaux, notamment « ∞ », où Irene Papas, accompagnée de percussions déchaînées, évoque un orgasme long de six minutes. L’ensemble, maîtrisé au détail près, est complètement improbable, mais d’un goût parfait.

Les Aphrodite’s Child ne survivront pas à l’échec commercial (prévisible) de l’album et il faut encore aujourd’hui se battre pour qu’il soit cité parmi les meilleurs disques de l’histoire du rock. Vangelis a largement compensé ce gouffre financier, grâce ses albums électroniques et ses musiques pour la télévision (« L’Apocalypse Des Animaux », « La Fête Sauvage ») ou le cinéma (« Les Chariots De Feu », « 1492 »).

 

Et voici Demis Roussos qui nous revient…mais avec une voix qui n’est plus du tout la même ! Sa voix qui m’a fait rêver…

10.05.2009

Bon apéro !

Allez bon apéro !

Demain.... boulot !!!

casino_cocktail.jpg

09.05.2009

Promenade à TOURS

Tours, belle ville aux jardins reposants recèle des bijoux architecturaux dont la cathédrale Saint Gatien, cathédrale gothique où vous pourrez découvrir le tombeau des enfants de Charles VIII, le quartier plumereau très fréquenté par les étudiants et les touristes, la célèbre basilique Saint Martin et bien d'autres trésors à découvir, à 1h de TGV TOURS 025.JPGTOURS 010.JPGde Paris.... Nouvel album sur TOURS à parcourir !

06.05.2009

Le Cadi Moixero

2773755601_36fb50f10c.jpg

Durant trois saisons, j'ai été guide d'un hôtel situé à Font Romeu, nous avions de très belles excursions au départ de celui-ci. Toutefois, la durée des itinéraires étaient très longs, cela atteignait, très souvent, les deux heures pour se rendre sur place.

J'aimais l'excursion de la vallée de l'Aude, passage dans les gorges, vue sur les châteaux cathares, arrêt pour boire un petit coup de blanquette de limoux, promenade dans la cité de Carcassonne... Une autre nous permettait de découvrir la principauté d'Andorre en passant par le col d'Envelira, de déjeuner à Andorre la Vieille, de découvir la Seu d'Urgell et retour par Bourg Madame. Nous partions aussi pour l'Ariège ou en Catalogne Espagnole avec la montée en train à crémaillère jusqu'à l'ermitage de Nuria : une féérie qui apparait d'un seul coup à la sortie du tunnel... Ripoll et son portail d'art roman immense dont je connaissais les personnages par coeur...

Une autre découverte : le parc national espagnol du Cadi Moixero en s'arrêtant aux sources du Llobregat en dessous du charmant village montagnard de Castellar de N'hug. Mon excursion préférée : un paysage infini d'herbe rase parfois traversée de troupeaux immenses de moutons, une vue sur les montagnes de Montserrat... Une découverte que vous pouvez faire en partant de Font Romeu et en évitant le tunnel du Cadi, vous serez plongé dans un univers géant d'une beauté à couper le souffle.... Bonne promenade  !!!

 

 

05.05.2009

La matoutou

Lors d'un voyage en Guyane, j'ai vu des gamins qui jouaient avec une matoutou... leur animal domestique en quelque sorte !

Originaire de Guyane et du Brésil, la Matoutou est le surnom guyanais de l'Avicularia avicularia, araignée faisant partie du sous-ordre des mygales. Elle peut atteindre 12 cm d'envergure, avec un corps pouvant atteindre 6 cm de long. Elle possède 8 pattes, et ne fait donc pas partie des insectes (qui en possèdent 6). Elle vit environ 8 à 12 ans. Son comportement est plutôt arboricole : on la trouve dans les arbres, sur les feuilles de plantes épiphytes, sous les toitures (par opposition aux Theraphosa ou Ephebopus par exemple qui sont souterraines).

matoutou5.jpg

Elle est facile à reconnaître : noire avec le bout des pattes oranges. Cette mygale est peu agressive mais possède des poils urticants sur son abdomen, quand elle est adulte. Elle se reproduit facilement, pouvant pondre une centaine d'oeufs. La gestation dure 1 mois et demi. C'est une grande tisseuse. Elle est insectivore : grillons, blattes, criquets, sauterelles et papillons.

La Matoutou est une espèce très répandue en Guyane, et souvent domestique. Elle cohabite volontiers avec l'homme et chez l'homme.

Depuis septembre 2004, la France a mis en application un nouvel arrêté. Cet arrêté interdit le commerce et la détention des arachnides. Le commerce de la Matoutou est donc interdit depuis cette date.

 A Cacao, j'ai eu l'audace d'accpeter que l'on mette sur mon bras une grosse matoutou... C'est tout doux !

Je me suis promise de retourner en Guyane, remonter l'Oyapock, le Maroni, revoir les noirs marrons, les amérindiens, manger du croco (chut ! c'est interdit !), du cochon bois... Un voyage qui n'enchante pas mon Chouchou mais il ne m'attirait pas non plus et pourtant ! c'est celui qui me fait le plus rêver... Un dépaysement total, loin du tourisme de masse, la nature flamboyante....