Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13.05.2009

Ermitage de Nuria

Je continue à vous guider dans les Pyrénées, du côté espagnol, à deux heures de route en autocar de Font Romeu... Aujourd'hui, le Vall de Nuria avec son ermitage et sa vierge... une montée en train à crémaillère ou à pieds... vous pouvez  faires les deux si vous voulez, prendre le train pour l'aller et redescendre à pieds, la vue est magnifique durant toute la montée et dès que vous sortez du tunnel : vous apercevez, d'un seul coup, l'ermitage niché dans la vallée, l'église est très belle, richement décorée, vous pouvez déjeuner soit au self service, soit au restaurant, faire du canotage sur l'étang, flaner..., foto2_zoom.jpg

Selon la tradition, Saint Gilles serait arrivé de Provence dans la vallée aux alentours de l'an 700.   il aurait sculpté une image de la Vierge et caché cette statuette dans une grotte alors qu'il était obligé de fuir la vallée. Outre la statue de la Vierge, il aurait dissimulé la marmite qu'il utilisait pour faire la cuisine, la croix qui présidait à ses prières et la cloche avec laquelle il appelait les bergers à partager ses repas.

En l'an 11,  l'ermite Amédeus vint chercher l'image de la Vierge dans la vallée. Il y construisit avec l'aide des bergers un modeste temple et un petit refuge pour y accueillir des pèlerins. Il aurait trouvé, avec l'aide d'un taureau, la statue ainsi que la croix, la marmite et la cloche, et transféré tous les objets sacrés dans la chapelle.

Ce qui est certain, c'est que la statue vénérée de nos jours a été sculptée entre le XIIe et le XIIIe siècles. Il s'agit d'une sculpture en bois de style roman.  De traits primitifs, elle conserve encore sa polychromie en parfait état. La Vierge tient l'enfant Jésus assis sur son genou gauche. Celui-ci lève une de ses mains en signe de bénédiction. Marie et l'enfant sont revêtus chacun d'une cape et d'une tunique.

Une curieuse tradition a survécu jusqu'à nos jours. Les femmes qui souhaitent avoir des enfants mettent leur tête sous la marmite de saint Gilles et leur compagnon fait sonner la cloche, d'autant de coups qu'ils souhaitent d'enfants. Depuis le haut Moyen-Âge, la Vierge de Núria était considérée comme la patronne de la fertilité.

Quelles rigolades quand ces dames mettaient la tête dans la marmite et sonnaient la cloche... Un jour, je racontais, dans l'autocar, cette jolie légende quand un monsieur farceur m'interrompit et me dit textuellement : "et que fait Monsieur le Curé pendant ce moment là ?" Il faut dire que voir ces dames agenouillées, la tête dans la marmite ne pouvait qu'évoquer auprès de ces messieurs quelques idées coquines !!

foto3_zoom.jpg
foto6_zoom.jpg

Commentaires

un joli site que je mets sur mes tablettes ....merci Merise

Écrit par : ulysse | 16.05.2009

Une jolie destination. Merci pour cette belle découverte qu'il faudra que nous fassions un de ces jours.
Michèle

Écrit par : Miechambo | 29.05.2009

Les commentaires sont fermés.