Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25.04.2009

Le sri Lanka

Fin 2007, nous avons passé de superbes vacances à Velidhu, île des Maldives.

Le dernier jour était arrivé, nous attendions le bateau qui devait nous ramener à Malé, j'ai engagé la conversation avec le caissier et lui ai dit que nous allions retrouver la neige, nous habitions, à cette époque près de Grenoble. Celui-ci m'a demandé si je pouvais lui envoyer des photos de paysages enneigés par mail... Ce que j'ai fait en rentrant et depuis nous avons conversé, en anglais, par mail. Il était heureux de nous faire parvenir des photos de sa famille. Il nous a envoyé, aussi, une photo de sa maison ravagée par le tsinamu. Je lui envoyais des photos des miens, il me parlait de ses espérances pour ses filles, qu'elles fassent de bonnes études... Nous sommes retournés aux Maldives en novembre 2008, mais dans une autre île : Embudu qui recèle des fonds coraliens extraordinaires... Nous n'avons pas revu, de ce fait, Fernando mais j'ai continué notre conversation par mail... Plus de nouvelles depuis quelques temps, les informations sur le pays sont mauvaises, les rebelles tamouls acculés dans le nord-est de l'île, ont prévenu samedi que "165.000" civils qui vivraient dans la zone du conflit risquent la famine et ont comparé la situation humanitaire à celle du Darfour.

"Une famine est imminente pour 165.000 personnes vivant dans cette région en raison de la baisse des stocks (de vivres) et le blocage délibéré des ravitaillements" par le gouvernement sri-lankais, ont déclaré les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) dans un communiqué.

L'ONU a évalué à 95.000 le nombre d'habitants tamouls qui ont fui la zone de guerre depuis qu'a commencé lundi un exode massif. Il en reste 50.000 coincés avec les Tigres.

L'armée pense qu'ils sont 15.000 à servir de "boucliers humains" aux insurgés, et dit poursuivre "la plus grande opération au monde de libération d'otages".

Un dernier carré de combattants des Tigres tamouls, sous le commandement de leur chef Velupillai Prabhakaran, sont coincés sur une bande côtière de 10 km2, selon l'armée.

Au bord de la débâcle, le LTTE accuse les militaires de bloquer les routes d'approvisionnement vers la dernière zone encore entre leurs mains.

Le sort des quelque 100.000 civils qui se sont échappés et des dizaines de milliers encore pris au piège est alarmant.

Où est Fernando avec sa petite famille dans cette débacle ? Il avait perdu son emploi de caisser à Velidhu, recherchait du travail dans son pays pour être plus près de sa famille, il ne voyait celle-ci que 4 à 5 fois par an.... Mon dernier mail reste sans réponse....

Commentaires

Je lui avais envoyé quelques photos enneigées. C'est révoltant ces populations en danger dans leur pays.
Bises.

Écrit par : planet-taka-yaka | 25.04.2009

J'espère qu'il est en surêté avec toute sa famille...

Écrit par : merise | 25.04.2009

Bien triste tout cela.J'espère que ton ami est en sécurité.
Bonne semaine età bientôt!

Écrit par : christina | 26.04.2009

Les commentaires sont fermés.