Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10.04.2009

L'ambiance d'une grande entreprise

J'avais oublié ce qu'est l'ambiance dans une grande entreprise...

Depuis 7 ans que j'accompagne et guide des groupes à l'étranger ou en France, je suis habituée à être autonome, à prendre des initiatives, des décisions, à gérer un groupe... L'hiver, je travaille, essentiellement dans des banques en tant que chargée d'accueil, c'est moi qui vous donne vos chéquiers, cartes bleues ou pratique à des virements sur votre compte... Ce sont des petites structures où tout le monde se connait et il n'est pas rare que l'on boive le café avec le directeur et l'ensemble des collaborateurs...

Travailler dans un grand bureau où officie une cinquantaine de personnes, à majorité féminine, cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps. J'avais, par conséquent, complètement oublié les codes sociétaux des grandes entreprises, par exemple, ce que représentent les CDD aux yeux des CDI ! Attention, malheur si vous avez le culot, dès les premiers jours, d'entrer dans la conversation d'un petit groupe, lors de la pause café... Vous êtes regardé de haut, d'un air dédaigneux et on vous remet vite à votre place d'un regard implacable : vous êtes CDD, on ne mélange pas les torchons et les serviettes ! Ca commençait mal pour moi, qui avait voulu par une phrase amicale montrer mon souhait d'intégration. Je décidai depuis ce temps-là, de rester invisible, cachée derrière mon ordinateur ! Si avec ma collègue (CDD fraîchement arrivée aussi !) étions assises à une table de la salle de détente, les CDI restaient debout à côté de la machine et montraient par leurs visages figés ou leurs mimiques que nous devions déguerpir le plus rapidement possible...

Moi, de tempérament plutôt avenant, ce qui est un atout dans mon métier de guide, je devais, ici, me mettre en retrait... J'alignais les lignes et les lignes de décomptes de remboursements de soins, mélangeant à la fin de la journée les couronnes, les dentiers et les verres pour presbytes...

Oubliés cette année, les voyages que l'on m'a proposés, je ne verrai ni le Portugal, ni l'Espagne, ni l'Italie et ma documentation de 140 pages préparée pour des guidages en Touraine reste sagement rangée sur le disque dur de l'ordinateur... J'ai préféré les week end et soirées de libres, le temps passé avec mon Chouchou au lieu d'être à des milliers de kilomètres ! Pas de courses dans les corridors des aéroports étrangers, pas de stress qu'une mamie ou papi oublie sa valise, tombe dans les escaliers...

Je n'ai pas de regret malgré un travail routinier ! Cet après-midi, le climat avait changé, l'ambiance était plus sympathique, je commence à émerger petit à petit de derrière mon bureau...

Les commentaires sont fermés.