Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08.04.2009

Si ton ramage ressemble à ton plumage...

Qu'ont en commun ces beaux volatiles ?

Erismature rousse américaine

bernache_du_canada.jpg


Ibis sacré africain
fj_erismature_rousse.jpg


Bernache du Canada
ibis.sacre.yvth.1g.jpg


Vous ne savez pas ? Et bien ils sont bons à abattre, à vos fusils !!!

En fait, ce sont des espèces exotiques invasives. Elles ont fait l'objet d'une demande officielle d'éradication de la part du Conseil national de protection de la nature, au moins en ce qui concerne les spécimens de plein vol. L'érismature est élevé comme oiseau d'ornement dans divers parcs anglais. Il s'en est échappé parvenant jusqu'en Andalousie, où il a contribué à la raréfaction de son cousin moins résistant, l'érismature à tête blanche qui, quant à lui, est une espèce endémique aux régions d'influence méditerranéenne.

L'Ibis sacré s'est échappé d'un parc zoologique breton et s'est répandu dans une grande partie des zones humides de France, jusqu'en Alsace et ne Camargue où il cause des déséquilibres dan sle spopulations de mollusques et de crustacés dont il se nourrit.

La Bernache du Canada,elle, s'est, également, échappé de divers parcs zoologiques. Cette grosse oie au cou noir marqué d'un demi-collier blanc, n'est guère appréciée des agriculteurs, lorsqu'elle se pose par dizaines dans des blés fraîchement semés ! Il importe, aussi, de se prémunir contre son impact sur les espèces indigènes telles que l'oie cendrée, dont on essaie actuellement de restaurer les populations en France, et son éventuel impact sanitaire.

Il ne faut pas s'étonner que des mesures drastiques ont été prises pour tente d'éradiquer ces espèces invasives. Mais attention, je plaisantais tout à l'heure, ces mesures de destruction sont strictement encadrées par des professionnels, et tout un chacun ne peut, par exemple tirer les bernaches du Canada simplement parce qu'il a un permis de chasser !

Les commentaires sont fermés.