Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09.08.2008

Farniente un peu, pas beaucoup....

L'emménagement n'a pas traîné, nous avons emménagé dès les premiers jours et en deux jours, en raison de couchers plus que tardifs, tableaux, lustres, rideaux mis en place, tout était ok ! Pas d'internet encore à la maison, on ne peut pas dire qu'ils se bousculent les gens d'orange !!! Obligée de pianoter de temps à autres quand Chouchou rentre avec son ordi et sa carte 3G.

J'ai reçu des nouvelles de mon employeur. La Haute Savoie est annulée (tant mieux, je pourrai plus me consacrer à l'Italie et à la Costa Brava). Je vais devoir étudier l'itinéraire depuis Poitiers ainsi les itinéraires entre chaque ville : Padoue, Venise, Pise, Florence. Les livres sont achetés, manque plus qu'à mémoriser une grande partie de ceux-ci, chercher en plus de la documentation sur internet, noter tous ce qui peut être utile en cas d'accidents, de rapatriements, de vols.... Il ne faut pas voir ces accompagnements comme des vacances !

C'est bien loin de là ! Les plus reposants, quand tout se déroule bien, ce sont les accompagnements aériens : pas de documentation à se mettre dans la tête, juste être là en cas de soucis, payer les factures, mettre l'ambiance dans un groupe, être à l'écoute....

Les voyages en autocar, c'est une autre paire de manches, il faut avoir une solide documentation sur l'itinéraire du départ au terminus, sur le Pays et sur les itinéraires entre les villes. Dans celles-ci, les guides locaux sont là pour prendre le relais. Comme je suis un peu perfectionniste sur les bords, je cherche une documentation très complète et voudrais l'avoir mémorisé afin de ne pas avoir de documentation dans les mains. Les voyageurs apprécient que je parle sans aucune note. Dans les régions françaises que je fais visiter, c'est possible après deux ou trois circuits, j'ai une bonne mémoire heureusement. Mais lorsque l'on accompagne et que l'on change de circuit à chaque fois, ce n'est guère possible, à moins d'accompagner des groupes sur le même circuit, plusieurs fois. J'aime quand les personnes me disent que je suis un véritable ordinateur, que c'est agréable d'entendre une guide parler avec passion de la région qu'elle décrit, de façon ludique mais culturelle.

Cette impossibilité de maitriser mon sujet lors des accompagnements qui changent tout le long de la saison me déplait quelque peu et ne me rend pas sereine. C'est en grande partie pour cela, que je préfère le guidage local.

Pour la saison 2009, je guiderai dans la région des châteaux du Val de Loire. Je me suis présentée hier dans un hôtel qui m'accorde sa confiance pour le guidage de ses groupes l'année prochaine. Le voyagiste qui aurait aimé me garder devra chercher une autre accompagnatrice....

Les commentaires sont fermés.