Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16.03.2008

Des américains à Grenoble !

Rendez-vous à 7 h au rond-point de Saint Egreve avec Zidi, le conducteur Philibert, destination l'Alpes d'Huez. Nous papotons du boulot, que peuvent se raconter un guide et un conducteur qui ne se connaissent pas : du boulot !

Arrivée au Pic Blanc, non à plus de 3000 m d'altitude au sommet des montagnes, mais à l'hôtel 3 étoiles où résident nos asiatiques américains (prix de la chambre avoisinant les 1400 euros la semaine) ils sont là, Steeve, le responsable sympa, l'âge oscille entre 60 ans et 79 ans pour le plus âgé. Ils habitent Los Angeles. Ils sont arrivés en avion à Lyon et repartent de Grenoble pour Paris.

Les valises arrivent, arrivent.... Trois quart d'heure pour charger le car, Zidi a quelques difficultés pour arriver à toutes les caser. Bon sang ! ils doivent avoir bien deux valises par personne ! Comment cela va-t-il se passer dans le TGV. Mon agence m'a indiquée que vu l'heure matinale de notre départ de l'Alpes d'Huez, je peux laisser ce groupe dès notre arrivée en gare. Ah bon, je sers à quoi alors ? En effet, le train est prévu à 13h22 et nous allons arriver à 11 h à Grenoble. Pourquoi un départ aussi matinal ? Personne ne le sait !

Arrivés à Grenoble, Chouchou nous attend, nous décidons de garder les valises dans un coin et nous leur proposons d'aller se restaurer pendant ce temps. Il y a trois restaurants asiatiques devant la gare. Nous montons la garde devant les valises. Renseignements pris à l'accueil, le TGV sera au quai A, le premier, ouf ! Une heure et demie plus tard, ils arrivent à la queu-leu-leur, nous remercient, affichage du quai : Quai C ! des escaliers à descendre, à remonter....

Quelle galère, je tire des valises, descend des valises par les escaliers, les remonte. Chouchou parti en éclaireur avec une asiatique sur ses talons (elle ne le lâche plus dès le départ), se démène comme un diable pour leur monter les valises en haut du TGV car bien sur, les places ont été réservées en haut du TGV duplex... Tout cela sera mené de main de maître, grâce à Chouchou qui ressortira le visage trempé de sueur d'avoir monté toutes ses valises, sera gratifié par son admiratrice de 5 €, heureusement qu'elle ne l'a pas emmené aux Etats Unis.... et moi de 30 € par Steeve très content de notre prestation. Salaire pour ces 7 h de travail un samedi matin matinal : 30 € net. Mais on s'est bien marré, avons parlé l'anglais avec des américains dont un nous a parlé de sa porsche 911, de la Californie.... Une expérience de plus !

Voici une anecdote d'un accompagnement transfert. Tout à l'heure, préparation de la valise pour le départ cet après-midi à 14h30, direction le Luberon. J'ai refusé il y a peu une mission d'intérim de 7 mois dans une banque à Grenoble, je viens de recevoir une lettre de l'ANPE me proposant un boulot de guide dans l'isère mais dans un parc floral, sachant jardiner.... je n'ai pas du tout la main verte, j'ai préparé ma doc pour le Luberon, j'ai dit ok à mon futur employeur, une autre année peut être.... à Bientôt..... pour de nouvelles aventures de guide !!!!

13.03.2008

Etre un bon client dans une banque, c'est quoi ??

Je n'ai jamais eu de compte débiteur de ma vie.... si une seule fois et c'était du à un basculement informatique de la Caisse d'Epargne au même moment où je faisais une transaction pour acheter une voiture... les agios ne m'ont jamais été remboursés malgré mes demandes ! et de plus, à l'époque, je travaillais dans une agence bancaire Caisse d'Epargne !,

Je surveille mes comptes de près, les périodes où j'ai moins d'argent, je dépense moins et quand j'en ai un peu plus, je dépense plus... De plus, lors de ma période saisonnière, je n'ai pas le temps de dépenser, les magasins sont fermés quand je rentre d'excursions, je mange sur place et couche sur place, pas grand chose à payer, les petits tickets de carte bleue sont très peu nombreux ! En somme, c'est surtout cela l'avantage financier de ce boulot saisonnier : le couvert ! et parfois le gite !!

Revenons à nos moutons, donc pas de compte débiteur mais pas de C.D.I., toujours en intérim ou en C.D.D, impossible d'emprunter ! j'avais essayé auprès de ma banque, la Caisse d'Epargne, toujours elle, pour acheter un appart, NON !! Je me suis retournée auprès du Crédit Foncier, on m'a demandé trois ans de bulletins de salaire, quelques infos supplémentaires et on m'a accordé le prêt ! Frileuses les banques mais bon, quand on voit comment cela s'est passé aux Etats Unis, on comprend le risque qu'elles encourent en prétant à des personnes insolvables. Mais là, ils auraient un peu plus épluché mon dossier, il me l'aurait accordé !

Donc, me voici à Grenoble où j'ouvre un nouveau compte, toujours dans la même banque (pourquoi, je n'en sais rien !) et décide, évidemment de solder mes comptes dans l'Hérault :
la galère !!! Coups de fils, lettres, mails, ca traîne !! Je n'ai que la chargée d'accueil au téléphone qui en a marre de m'entendre ! (de plus, évidemment numéro en 08 surtaxé !)

Aux dernières nouvelles, mon compte chèques s'est retrouvé compte support de mon PERP (plan épargne retraite) où il n'y a que 30 euros. Voulant faire plaisir à ma conseillère, j'avais accepté ce placement qui n'est pas du tout intéresant pour moi... et qui ne peut pas être soldé.

J'avais envoyé à mon agence de Mauguio un rib pour procéder au virement des 3,20 € restant sur le compte chèque sur mon nouveau compte Rhône Alpes. La conseillère a pris l'initiative de placer cette somme sur le PERP sans mon accord ! Sympa !

Bravo à l'agence Caisse d'Epargne de Mauguio pour s'occuper aussi intelligemment des clients !!

Etre un bon client, c'est quoi ??? probablement, un client qui est toujours à découvert et qui rapporte en agios à la banque !!!

10.03.2008

Il y a quelques années, vous reviez de réaliser vos rêves...

Il y a quelques année, quand vous étiez jeunes ! oh pardon, vous l'êtes toujours n'est-ce-pas ? et bien disons lorsque vous aviez 20 ans, que vous étudiez ou que vous aviez déjà mis un pied dans le monde du travail, vous avez du rêver de partir, partir dans d'autres pays, peut être l'Amérique (comme on disait), peut-être le désert ?

Et bien, Yohan, mon fils, et sa fiancée, ont décidé de réaliser ce rêve, d'accomplir un geste humanitaire envers la population du pays visité, ils ont décidé, de participer au 4l trophy.

Je vous en ai déjà parlé il y a quelques temps. Le 4l trophy est un rallye où seuls les étudiants s'inscrivent, ils vont quitter la France pour le Maroc, ils voyageront non avec le GPS mais avec une boussole, ils approvisionneront les enfants marocains de fournitures scolaires. Une belle oeuvre philanthrope !

Alors bien sur, tout cela a un coût ! des jeunes étudiants, vous le savez, n'ont guère de moyens financiers. Ils recherchent des sponsors, des petites ou grandes entreprises qui souhaitent avoir leur image diffusée sur les plus grandes chaînes télévisées, sur les journaux à grands tirage, une image jeune, dynamique et conquérante !

Associez-vous à ce projet ! Pour cela, consultez le site de Yohan. Chercher des sponsors auprès de vous (le traiteur du coin, le réparateur automobile, le restaurant où vous allez déjeuner le dimanche....) Je compte sur vous !! Ce serait tellement bien qu'ils puissent accéder à leur rêve !

http://www.4lschool.com/index.php

07.03.2008

Nous, mangeurs de grenouilles et eux mangeurs de ....

Nos amis anglais qui se moquent de nous, parfois gentiment mais parfois non ! nous nommant les mangeurs de grenouilles, devraient regarder déjà dans leurs assiettes ce qu’ils dégustent !

Et savez-vous ce qu’ils mangent avec délectation : de la merde ! et oui !

Une tartine de miellat est une de leurs friandises. Et qu’est-ce que le miellat ?

Le miellat est un liquide épais et visqueux, constitué par les excréments liquides, riches en sucres et en acides aminés de pucerons ou de cochenilles, déposés sur les feuilles.

Le miellat des pucerons est prélevé par les fourmis dites éleveuses. Ces dernières caressent avec leurs antennes les pucerons qui libèrent le miellat récolté alors par les fourmis.

Le miellat est également récolté par l'abeille à miel en complément ou en remplacement du nectar afin de produire un miel plutôt sombre, moins humide que le miel de nectar, également appelé miellat (miel de sapin, miel de forêt, miel de chêne...).

Bien qu'il provienne d'excréments de pucerons régurgités par des abeilles, ce miel est très prisé, particulièrement dans les pays anglo-saxons, où on l'appelle honeydew, c'est-à-dire rosée de miel.

Le miel de metcalfa est un miellat tirant son nom non pas d'une plante (d'aucuns auront cherché celle-ci dans toutes les flores possibles ... sans résultat, et pour cause), mais directement du Metcalfa pruinosa, insecte d'origine américaine ayant colonisé le sud de la France (entre autres).

06.03.2008

Savez-vous pourquoi les mouettes genevoises ont les pattes rouges ?

la pourpre était tirée de coquillages, notamment du murex. 7ed51cc28fc2dc8b08dfbd69c9e0e6fa.jpg la substance colorante extraite du mollusque était fixée par un mordant sur la soie ou la laine, et donnait, par virage à la lumière, une teinte allant du violet au rouge vif. A Rome, l'usage en était strictement réglementé: costume de cérémonie des magistrats, manteau du général en chef, bandes plus ou moins larges décorant les tuniques des sénateurs et des chevaliers. Cette teinture était un produit rare et très coûteux: on a calculé qu'il fallait employer 5000 coquillages pour teindre un kilo de laine.

Le kermès (de l'arabe qirmiz) est l'insecte femelle que les Romains appelaient coccum et qui vivait sur le chêne yeuse. Séché, il prenait l'aspect de graine, et c'est sous ce nom que, souvent, il apparaît au Moyen Âge et même plus tard. 09f802042269cb567d1c3b052e1b8d86.jpgC'est de cet insecte que l'on tirait, en variant quelque peu le procédé, les couleurs appelées cramoisi (où l'on reconnaît le nom de kermès), carmin, écarlate, vermillon, etc. C'est par analogie aussi qu'est né le mot de vermeil, s'appliquant à l'argent recouvert d'or rouge.

La “graine d'écarlate”, comme on l'appelait souvent, a été employée très longtemps, et jusqu'à nos jours, on s'en est servi, selon certains auteurs, pour teindre les calottes rouges, de forme diverse, dont se coiffent les hommes, de la Turquie au Maroc. Au début du XVIe siècle, on découvrit au Mexique l'existence de la cochenille, également un insecte, assez semblable au précédent, mais vivant sur le nopal, ou opuntia, et qui relégua quelque peu le kermès au second plan, sans le faire disparaître.

Mais ce sont les teintures d'origine végétale qui, de tout temps, ont été les plus répandues, parce que les moins coûteuses. Citons ici, en passant, le bois de brésil, connu dans l'Antiquité comme provenant des Indes (en latin, on le nommait brexillium ou brasilium), importé en Europe au Moyen Âge par les Vénitiens. De la même souche dérive le mot de braise. Lorsque, le 22 avril 1500, Pedro Alvarez Cabral découvrit un pays nouveau à l'ouest de l'Atlantique et dans l'hémisphère sud, il l'appela Isola Vera Cruz, qui devint en 1501 Santa Cruz; mais tôt après, cette contrée reçut populairement le nom de Brazil ou Brésil à causedu bois de ce nom, qu'on y avait trouvé en grande abondance.

La garancefefbc855eeb7ecfd297514e7cb1a1f0e.jpg

La plus connue, cependant, de ces teintures végétales, celle que l'on utilisa le plus longtemps, et qui, de plus, donnait la couleur la plus solide, est sans conteste celle que l'on tirait de la garance. Cette plante, originaire probablement de l'Asie, fut très tôt l'objet d'une culture intensive. Il s'agit d'une plante herbeuse, vivace. Les fruits sont des baies noires, de la grosseur d'un pois. C'est dans les racines qu'est localisée la matière colorante rouge, qu'on a baptisée l'alizarine. 3ec0339b4bd22323e2281e0fdca16839.jpgLeur propriété physiologique la plus curieuse est de colorer en rouge les os des animaux qui en sont nourris, ainsi que, paraît-il, le bec et les pattes des oiseaux, particularité qui distingue les mouettes du lac de Genève aux autres mouettes.

Le marché flottant d'Isle sur la Sorgue (Vaucluse)

bcadcbab607b3a2baf0a5764a26099d9.jpgLe marché flottant de l'Isle sur la Sorgue a lieu chaque année, le premier dimanche du mois d'Août, en même temps que le très fameux marché dominical. Il se déroule sur le bras de la Sorgue se trouvant face au jardin public et débute vers les 9h pour se terminer aux alentours de 12h30.f339ef9c0807d40f48a04cee3f2c096b.jpg


Les "nego chins" (chien qui se noie) barques typiques de l'Isle sur la Sorgue,

13bbf03247e9a2ced7c32a4d6b168cd4.jpg
glissent d’une rive à l’autre à l’appel du public, et offrent à leurs yeux une farandole de couleurs et de senteurs (productions locales telles que fruits et légumes, 71bddc2632142700b957a70236bc5d09.jpgbouquets de fleurs, fromage, vin, pain..). On peut ainsi faire son marché et profiter, en plus, des costumes provençaux traditionnels, de la musique et du commentaire vivant et chantant… Mais pour cela, il faut arriver tôt car l’accès est très difficile !
11822c787f65dc1d575a7988d8b72b0b.jpg

Lorsque le marché flottant se termine, les nego chins se réunissent en ligne ainsi que tous les participants du marché traditionnel, et ensemble, entonnent la fameuse "Coupo Santo" qui célèbre la Provence. 90469b37825754b56096c9c3fa802e60.jpg

8a9e9df2f45b0656a9819d405ed23c6a.jpg

05.03.2008

J'habite une ville de 15 000 h: maire sans etiquette !

J'habite Sant Egreve, depuis mon départ des environs de Montpellier. Saint Egreve se situe à côté de Grenoble (10 minutes en voiture du centre de Grenoble...quand il n'y a pas de bouchons !)

Quel étonnement avons-nous eu lors de la participation du pot d'accueil des nouveaux habitants. Ce cocktail était très sympathique, la maire très abordable, simple, à l'écoute.

Lors de nos conversations avec quelques élus, nous avons appris que cette ville de plus de 15 000 habitants est menée par une liste sans étiquette. Rare !

De nos jours, où nous entendons multiples "affaires" que ce soit à droite ou à gauche, il y a de quoi s'interroger ! Une mairie sans étiquette ? C'est donc tout à fait possible, faire exister une ville de cette taille sans le soutien d'un parti politique. Il semble bien que la ville qui nous a accueillis si agréablement a relevé le défi, défi que certains disaient qu'il était impossible à tenir.

Face à tous les mots d'ordre, à tous les slogans partisans, cette équipe a préféré faire valoir les droits à la liberté, à l'égalité et à la fraternité de tous les administrés. et cela marche ! les structures sont bien adaptées, les personnes âgées, les chômeurs ont un soutien fort (associations pour les personnes âgées, maison de retraite à tarif abordable, maison de l'emploi avec des offres d'entreprise de Saint Egreve et villages proches, aides à l'enfance, etc...) le Tram arrivera en 2010 dans la ville.

Et bien je vote ! oui a une la même liste sans étiquette qui a su développer la ville, préserver ses habitants et se moderniser ! oui à cette nouvelle équipe constituée de mères au foyer, d'ingénieurs, d'étudiants, de jeunes entrepreneurs, de chômeurs, de cadres menée par Catherine Kamowski !!!

Ce qu'il y a de "drôle" est que cette mairie sans étiquette se retrouve classée sur le web en divers gauche. Ils n'ont pas su dans quelle classification l'indiquer. La liste des élus est composés de personnes venues de tout bord politique qui souhaitent faire avancer la ville sans avoir le soutien d'un quelconque parti politique.

04.03.2008

Moi, jurassienne, je suis de tout coeur avec les employés SMOBY-MAJORETTE

ca y est ! la décision est officielle depuis hier. Le leader allemand du jouet Simba a en effet été choisi par le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier pour reprendre l'essentiel du numéro 1 français Smoby en redressement judiciaire, dont plus de la moitié de ses salariés français vont perdre leur emploi.

597 postes menacés

Selon l'offre de reprise présentée à la justice, le groupe bavarois va prendre les rênes des filiales Smoby, Berchet et Ecoiffier et prévoit de licencier 597 personnes en France sur un effectif total de 1 080.

Parmi les salariés et représentants syndicaux présents lors de la décision, beaucoup se déclaraient "très déçus" que l'emploi n'ait pas été l'argument déterminant pour le tribunal.

"L'offre de la holding grenobloise Abcia, qui prévoyait de conserver 502 emplois, était plus intéressante pour les salariés. Je pensais que le tribunal se positionnerait en fonction de l'emploi", a notamment regretté le délégué CGT de Smoby, Gilles Rizzi.

Les jurassiens connus pour leur savoir-faire ont malheureusement fait les frais de la mauvaise gestion des dirigeants de la société. La filialle Majorette n'est pas reprise par le groupe bavarois, tous les salariés se retrouvent à la rue (un peu plus de 80)

Le Jura qui est connu pour la fabrication des jouets, pour ses lapidaires, fabrication de montres, lunettes... se retrouve avec une société épurée d'une bonne partie de ses employés. Ces employés qui travaillaient dans le Haut Jura, à Moirans, vont devoir retrouver du travail et peut-être devront-ils pour cela quitter le haut Jura. J'espère qu'ils pourront retrouver un travail dans la lunetterie ou une de ces grandes entreprises jurassiennes qui sont très performantes.