Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27.02.2008

nouvel album : Palais idéal du facteur cheval

Sa sacoche de courrier sur le dos à Hauterives dans la Drôme, Ferdinand Cheval bute dans une pierre : « un jour d’avril en 1879, en faisant ma tournée de facteur rural, mon pied accrocha quelque chose qui m’envoya rouler quelques mètres plus loin. Je fus très surpris de voir que j’avais sorti de terre une espèce de pierre à la forme si bizarre, à la fois si pittoresque que je regardais autour de moi. Je vis qu’elle n’était pas seule. Je la pris et je l’apportais soigneusement avec moi.

A partir de ce moment, je n’eus plus de repos matin et soir. Je partais en chercher ; quelquefois je faisais 5 à 6 kilomètres et quand ma charge était faite, je la portais sur mon dos ».

C’est ainsi que durant trente trois ans le facteur Cheval va collecter des pierres le long de sa tournée et les utiliser pour créer un ensemble de bâtiments, baptisé le Palis Idéal : temple, fontaines, grottes, vasques, statues, bestiaire fantasmagorique vont désormais surgir de terre à Hauterives.

L’œuvre d’une vie qu’il achèvera en 1912, un ensemble architectural, emblème de l’art brut naïf, qu’André Malraux, alors ministre de la culture, classera monument historique en 1969.

Le facteur Cheval mourra en 1924 à l’age de 88 ans...non sans avoir édifié lui-même sa propre tombe !

Aujourd'hui, je suis allée à la rencontre de ce grand artiste !

Les commentaires sont fermés.