Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08.02.2008

Péripéties marocaines : la folle....

Déjeuner au Marrakech hôtel, buffet frugal et peu varié, les "gros appétits" vont rester sur leur faim. Le guide se présente, Brahim sera notre accompagnateur durant tout le séjour.

Une femme se lève, prend le micro d'une façon péremptoire et annonce que nous aimons les marocains, que nous les respectons mais que nous demandons d'avoir l'hôtel Marrakech lors de la dernière nuit du circuit afin d'être près du centre ville. En effet, nous avons eu les deux premières nuits dans un hôtel situé dans la Médina, bien une demi-heure de route du centre ville.

Tollé général, on s'en fout, on est bien dans cet hôtel, pour qui se prend-t-elle de parler au nom de tout le groupe, nous, nous préferons aller dans le premier hôtel d'un bon confort et avec un bon buffet. Le groupe est divisé, il y a ceux (peu nombreux) qui applaudissent l'initiative et d'autres qui connaissant la réputation de l'hôtel Marrakech préfère une bonne couche et un bon couvert. Pour se rendre au centre-ville, il y a les navettes et aussi les taxis peu onéreux...

Et voilà, le premier acte de la "folle", feuilleton que nous nommerons "Dallas'" avec de nouvelles aventures tous les jours. Un jour, le compagnon déclare l'avoir rencontrée à l'aéroport et ne pas l'avoir connue avant. Nous les verrons, avec surprise, rentrer dans la même chambre. A d'autres, il dira que c'est une amie et qu'il fait de l'humanitaire en l'accompagnant et enfin, avouera être son mari et qu'll la larguera dès le retour...

Je ne me souviens plus de toutes les aventures quotidiennes avec miss "foldingue", deux femmes
voyageant seules seront copieusement insultées d'avoir draguer son mari alors qu'elles n'auront échangé que quelques paroles avec lui.

Elle changera de table à chaque repas pour se faire servir à boire sans débourser un dirrham, le mari changera, également, de table pour surtout ne pas être avec elle... A la fin du circuit, elle interpellera la plupart de nous, nous demandant de l'argent en prétextant s'être fait volée dans l'hôtel sa carte d'identité et son pécule.

Rentrés à Lyon, dans la navette aéroport, nous l'entendrons encore... Est-ce fini ? Nous dirigeant vers la sortie du parking, la foldingue au milieu du passage, agitant les bras, la batterie de la voiture en panne, Chouchou poussera la voiture, le mari traîtera son épouse de conne....

ah, il fallait le vivre, pas besoin d'animation, la foldingue en était une à elle toute seule !!!!

Commentaires

Ben, la,la,la !!!!!!! tu veux m'inquieter ?????? je pars à Marrakech dans 1 mois !!!!!
Y sont tous ca les touristes ou tu les as specialement chosis pour ton séjour !

bisous et à bientot

Écrit par : Marc | 09.02.2008

Ah des comme elle, je n'en avais pas encore rencontré... mais des bofs, des grincheux, des "qui sentent la transpiration... à éviter.." etc... ils sont légion...

Écrit par : merise | 09.02.2008

Les commentaires sont fermés.