Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09.01.2008

livre : travailler avec des cons !

Lors de mes achats de documentations sur le Luberon, j'ai trouvé, bien mis en valeur, à la fnac, ce petit livre de poche qui s'intitule : travailler avec des cons. Il se dit être l'indispensable guide de survie au bureau. Je ne l'ai pas encore commencé mais je pense qu'il va me plaire. Dans notre boulot d'intérimaire ou dans le vôtre, nous rencontrons souvent des cons. Vous n'en avez pas ? Le leitmotiv du con au bureau est : Moi je....

Ce bouquin répond aux questions comme :

comment identifier les cons au bureau ?
Comment les comprendre ?
Comment percer l'origine et le mystère de leur abyssale connerie ?
Comment gérer efficacement votre con de bureau "préféré" et transformer l'enfer d'hier en de réjouissants et multiples pièges à cons ?

Il nous apprend comment travailler avec intelligence avec des cons et a pour vocation de nous transformer en de redoutables et très redoutés bourreaux des cons au travail...

Lors de petites pauses documentaires, je vais me plonger dans ce bouquin "piège à cons", j'ai malheureusement ce genre de con dans ma mission d'intérim, genre petit chef de 25 ans à tout cassé, qui connait parfaitement son boulot d'attachée commerciale (et oui ! on l'a déjà dit, le mot est pompeux... en fait guichetière) me prend pour une idiote de ne pas connaître tout dès le premier jour, que ce soit les noms des employés ou les opérations à faire, me demande si j'ai regardé la Star Ac, dénigre les clients après qu'ils soient sortis mais devant les clients présents...
J'ai été, aimablement, invitée par la sous-directrice à participer à leur repas hebdomadaire qui précède la réunion. Les regards m'évitaient soigneusement, les conversations tournaient sur la banque, les restaurant grenoblois, les clients. Mon esprit s'envolait, j'avais affiché un sourire de circonstance et attendis la fin du repas avec impatience.

Une intérimaire : c'est quoi ? juste un bouche trou, quelqu'un qui ne sait rien, quelqu'un qui n'a pas été fichu de trouver un boulot en CDI, un débutant (un éternel débutant)...

Heureusement, nous ne sommes pas toujours considérés ainsi ! J'ai de très bons souvenirs d'intérimaire et de camaraderie entre guides, restaurateurs, personnel d'hôtel, conducteurs d'autocar....

la mission d'un mois que j'ai passée dans la même banque mais dans une autre agence a été d'un tout autre ordre. Le sous-directeur, Gilles, très sympathique m'a remerciée chaleureusement pour avoir été opérationnelle très rapidement et a souligné mon amabilité. Je pense aussi à Agathe, la jeune conseillère clientèle avec qui j'ai échangé des confidences, plaisanté, "co-voituré", déjeuné tous les jours. Une mention aussi pour Séverine, attachée commerciale qui répondait à mes questions avec le sourire. Une très bonne mission qui restera dans ma mémoire...

Mais le pire c'est avoir un boulot de con et travailler avec des cons. Je ne vous souhaite pas d'être dans cet enfer.... J'en ai eu rarement mais heureusement toujours de courte durée...

site de la conologie mondiale :

travailleravecdescons.com

Et vous, vous travaillez avec des cons ? ou avez travaillé avec des cons ? Comment gérez vous votre travail entouré de cons ?

Commentaires

OUI, de plus des gros cons notoire. Ils ont et auront toujours quelqu'un dans le colimateur. Leur connerie, c'est leur identité. La solution de survie, partir, car pour eux on est indispensable pour satisfaire leur égo de merde. Eux, on voudrait même pas savoir qu'ils existent. Pourtant, en fait se sont des pauvres cons, aussi la première défense est de toujours soutenir leur regard.
Bien souvent le résultat ne se fait pas attendre et un minable apparaît.

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 09.01.2008

Et bien Planet ! parler des cons te met dans tous tes états ! mais je te comprends parfaitement, ce sont de gros cons... Je pense qu'une des raisons d'avoir choisi mon travail de guide et d'intérimaire l'hiver est que si je cotoie des cons de temps à autres, je ne les cotoie pas très longtemps et de ce fait, celà est supportable...

Écrit par : merise | 09.01.2008

moi je... me dis souvent: "kes té con" ça me fait bocou rire et ça m'aide à rester humble. De toute façon, on est tjrs le con de kelkun, voir le film "le diner de cons"???

Écrit par : daisy | 09.01.2008

Oui mais il y a le con gentil et le con méchant ! Le diner de cons est un de mes classique ! vu et revu ! le con gentil est souvent la proie du con méchant.

Écrit par : merise | 09.01.2008

Alors on est tous des cons, chacun dans son genre...

Écrit par : daisy | 10.01.2008

Je te laisse libre de ton opinion Daisy ! Mais il est vrai qu'il vaut mieux avoir un con gentil dans son entourage professionnel qu'un con méchant. Le con méchant, cela s'apparente à de l'harcelement moral et c'est ce dont parle en grande partie ce livre : comment sortir de l'enfer d'hier (en ayant un con méchant au bureau qui s'acharne sur vous et d'autres) en transformant cet enfer en de multiples et réjouissants pièges à cons ! N'oublions pas ces employés(es) qui vivent un enfer avec un collègue con ou un supérieur con....

Écrit par : merise | 10.01.2008

Disons que "con" est un terme général qu'on applique à ceux qui nous font du mal. Ma définition du "con" serait celle où les certitudes et l'intolérance sont en excès par rapport à la moyenne. Parce que ça dénote un manque d'ouverture, le pire des défauts à mes yeux (excuse, g fé filo, ça ressort!)

Écrit par : daisy | 10.01.2008

Je pense que la définition est très bonne ! Mais on peut avoir un manque d'ouverture et ne pas imposer son intolérance et ses certitudes à autrui avec vigueur !

Écrit par : merise | 10.01.2008

Les commentaires sont fermés.