Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28.12.2007

Benazir martyre....

Ce sont les Américains qui ont imposé Benazir au général Pervez Musharraf, au pouvoir depuis son coup d’Etat de 1999, et réélu à l’occasion d’un scrutin controversé le 6 octobre. Le voeu des Etats-Unis était celui-ci : que l’arrivée d’une femme comme Premier ministre redore l'image du Pakistan non démocrate !

Mais ces deux-là se détestaient...

Première femme à la tête d’un pays musulman de 165 millions de personnes, Benazir n'a, semble-t-il, pas été toujours parfaite... On se souvient d'histoire de pots de vin en Suisse, de bijoux achetés une fortune...

Mais on se souvient surtout d'une femme qui incarnait un grand espoir pour les pakistanais, un avenir meilleur, une forme de démocratie, l'espoir des femmes... et on lui a enlevé la vie d'une façon abominable. Le rêve est fini !

Kamikase : soldat de Dieu, comment peut -on se proclamer émissaire de Dieu et tuer ??? Comment peut-on se dire musulman et tuer ? Les vrais musulmans, eux, ne tuent pas !

25.12.2007

et voilà Noël est passé !!!

Avec ses excès de nourriture et d'alcool pour le réveillon, un peu moins d'alcool pour le déjeuner de Noël car il était prévu une promenade en motoneige à Chamrousse, on ne peut plus s'en passer ! Toujours aussi féérique, avec les lumières de la station en contrebas, les sapins recouverts de neige, les accélérations de la bête pour monter les côtes...

Un petit green chaud (chocolat et chartreuse) au retour dans le châlet d'accueil et un planteur (de ma confection) devant le feu de cheminée de la maison.
Demain, boulot, et on repart pour un tour ...


Joyeuses fêtes à vous toutes et à vous tous !!!!

24.12.2007

Notre journée d'avant Noël....

Aujourd'hui, journée de grand nettoyage, Chouchou a une nouvelle fonction : serpillothérapeuthe et moi repasseuse... A chacun sa tâche. La maison est nettoyée de fond en comble. Nos invités arrivent ce soir, demain soir, nous irons avec eux faire de la motoneige à Chamrousse, c'est tellement beau !

Je me disais que bientôt j'allais apprécier les grasses matinées, fin de mission le 29 décembre et bien, non ! ce matin, appel de l'agence d'intérim : proposition de nouvelle mission dans la même banque mais cette fois-ci à Grenoble, tout d'abord en travail partiel jusqu'au 21 février puis à temps complet. Je crois que je suis partie comme cela jusqu'au début de ma saison dans le Luberon... pas mal le temps partiel, j'aurai le temps de préparer ma documentation lors des jours non travaillés : le mercredi et jeudi.

J'ai du pain sur la planche pour apprendre cette nouvelle région qui, comme les autres que j'ai guidées, m'est presque inconnue. Bientôt ce sera l'achat de cartes routières, repérages des sites le long des itinéraires, recherches de documentations sur ceux-ci, recherches de documentations sur le Luberon : géographie, vie ancienne et actuelle, élevage, architecture, botanique, géologie, histoire (la petite et la grande), etc...

Les offres de mission en intérim sont légion, si je le souhaitais, je pourrais travailler en intérim toute l'année mais je préfère, au combien ! mon travail de guide !

Je pensais, aussi, aller faire un petit voyage avant le début de la saison, genre : villes impériales du Maroc, je pense que c'est compromis... Cela nous permettra d'économiser un peu plus pour notre voyage de fin de saison : non choisi pour l'instant et aussi, info : pour notre mariage en juillet 2008....

et Oui ! Chouchou et Merise se marient en juillet 2008 !!!!

23.12.2007

Noël au Sri Lanka

f59f04efc5c536a99516fc7989cf52d1.jpgLe jour de Noël est célébré de façon traditionnelle au Sri Lanka. La saison festive débute au milieu du mois de décembre par les soldes de Noël et la décoration et l’illumination des magasins et des rues de la ville. Des messes de minuit sont organisées dans les églises, où l’on chante des chants de Noël (souvent avec des paroles en cinghalais ou en tamoul), les cartes de vœux sont échangées et les arbres de Noël installés dans les foyers.

Le père Noël, les cadeaux, les repas de fête, les cadeaux pour les nécessiteux et la fête au sein des familles assurent à tous une heureuse fin d’année. Les touristes séjournant dans les hôtels fêtent Noël et la nouvelle année de manière traditionnelle, avec des décors typiques, de la musique, des menus spéciaux, des jeux, et des soirées dansantes.

Les fêtes catholiques les plus importantes se tiennent à Madhu, lieu de pèlerinage (dans la région centre-nord du pays) en juillet, à St Anne à Talawila (près de Puttalam dans la province nord-ouest) en mars et juillet et à Duwa près de Negombo, où une pièce de théâtre racontant la scène de la Passion est jouée à Pâques. Lors de ces fêtes, qui rassemblent de nombreux pèlerins, ont lieu des processions, des veillées et des foires rurales.

22.12.2007

Noël aux Antilles


C'est un grand rendez-vous de la chrétienté que l'on célèbre par des cantiques religieux dans les «chantés Noël» mais c'est aussi l'occasion de se réunir en famille autour d'une bonne table.

Autrefois, on passait le jour de Noël chez les voisins, la famille ou les amis pour le traditionnel "tué cochon" !
C'était le moment de faire le fameux "boudin créole", une composante indispensable de la régalade de Noël, même si on le mange toute l'année.
505458081811f88376aa4a106c79d72c.gif
Tout est bon dans le cochon et surtout son jambon, invité traditionnel des menus de Noël.

Côté alcool, on concoctait liqueurs d'anis, de noyaux, de vanille ou de groseilles (fruits d'une variété d'hibiscus) et le célèbre Shrubb, boisson faite à base de rhum dans lequel ont macéré des peaux d’orange.

MENU de Noëldde5c2c412bb9e728154c9a794bddf96.gif

ti'punch - accras

boudin créole

viande de porc (jambon de Noël)

riz, pois d'Angole, gratin de cristophine

sirop de groseille

punch /schrubb

Il est vrai qu'aujourd'hui les traditions culinaires de Noël se perdent un peu et que le saumon, le foie gras et autres produits de consommation européens sont de plus en plus présents sur les tables antillaises.

Si la tradition subsiste quelque part, c'est par les "chantés Noël" qui repartent en force, dans les campagnes, dans les villes.

Pendant toute la période avant Noël, résonnent alors des chants en créole, les " kantik a nwèl " lors des " chanté nwèl " .

21.12.2007

Sur le chemin du boulot, je suis plongée dans une atmosphère glauque....

Voici l'histoire de la maison sur pilois où a été tourné le film "Les rivières pourpres", je passe devant celle-ci tous les jours pour aller au travail.

Dès 1824, la Romanche attire l’industrie métallurgique. L’industrie papetière suit quelques décennies plus tard. A Rioupéroux, la papeterie exploite une installation hydraulique qui fournit alors 3500 CV, un record pour l’époque.

Au tournant du siècle suivant, les premières centrales hydroélectriques exploitant la force des eaux de la Romanche alimentent les fours électriques et les cuves d’électrolyse. Huit centrales turbinent en cascade sur 300 mètres de dénivelée les eaux de la Romanche, tandis qu’à Champ-sur-Drac, ce sont les eaux du Drac qui alimentent les papeteries Navarre.

Enfiévrés par les possibilités de l’électricité, des industriels audacieux affluent. C’est l’époque où Charles Albert Keller installe à Livet des premiers fours électriques. La société qu’il fonde produit la première fonte synthétique pour les gros obus durant la guerre de 14-18.

Keller fait construire une maison sur pilotis sur les berges de la Romanche pour surveiller ses usines installées dans la vallée. Cette maison fantômatique et inquiétante a servi de décor au film « Les rivières pourpres » réalisé par Mathieu Kassovitz en 2000.
9263f94aa8e017af27997697947f3daa.jpg

Bientôt, tout le lit de la Romanche est occupé, et le torrent asservi par des turbines. Les usines attirent une main d’œuvre étrangère nombreuse, et la vallée devient un lieu où l’on parle russe, italien, chinois… En 1940 à Livet, la moitié des ouvriers était de nationalité étrangère.

A Jarrie, une usine de chlore est construite en 1916, intimement liée à l’usine de Pont-de-Claix créée la même année pour produire des gaz de combat. Nous sommes en pleine première guerre mondiale. La production de Jarrie cesse après la guerre, puis reprend dès 1923. Le chlore est désormais au service de besoins civils : eau de Javel, peinture à huile…

19.12.2007

L'affaire BOLUFER

L’affaire BOLUFER qui paye un peu plus de 6 € son grand appartement parisien, annonce médiatique qui suit de peu les images télévisées de l’évacuation des tentes de l’association « Don Quichotte » fait, il est vrai réfléchir !

Sarkozy qui se promène au bras de la très charmante Carla BRUNI qui aligne ses conquètes masculines (elle doit tenir un petit carnet…)

Tout ces informations nous amènent à nous pencher un peu plus sur la chère Christine BOUTIN qui a débuté son engagement politique par le militantisme anti-avortement. En 1988, elle défile à la Marche nationale pour le droit à la vie. Dix ans plus tard, Christine BOUTIN devient célèbre pour son combat anti-PACS (Pacte civil de solidarité qui permet notamment d’officialiser l’existence des couples homosexuels). Elle ouvre une Bible à l’Assemblée puis repart défiler dans une manifestation qui réunit 100.000 personnes à Paris. Le but : promouvoir la procréation comme acte ultime d'amour. Dans la foule, les plus inspirés scandent « les pédés au bûcher ! ».

Christine BOUTIN a aussi été présidente d'honneur du Cercle de la Cité vivante, On peut lire dans les "ouvrages" de ce dernier : “Au parlement et dans certaines régions, on est surpris de voir la fréquence d'homosexuels aux postes politiques (...) une pareille ingérence n'est ni saine ni souhaitable”. Ou sur le sida : “Ce virus a eu le génie de s'attaquer à ceux qui ont transformé la physiologie de la reproduction en plaisirs frelatés (...) ils sont responsables des millions de morts à venir. (...) En cette période où tout ce qui est contre la morale même naturelle est admiré, ce virus savait où frapper.”

Son directeur de Cabinet, Jean-Paul Bolufer est ancien élève de l’ENA (promotion “Simone Weil”). Très proche de Jean Ousset, il adhéra à la Cité catholique et milita pendant ses études au Comité étudiant pour les libertés universitaires (CELU) aux côtés de Francis Bergeron. Il participa dans ce mouvement d’une part à une méchante campagne contre l’IVG, comprenant la diffusion de matériel injurieux à l’égard de Simone Veil, et d’autre part à la publication de la revue L’Université libre.

Que penser de ces ultra-catholiques qui se payent du bon temps pendant que d’autres se gèlent, d’autres n’auront pas les moyens d’acheter des cadeaux de Noël à leurs enfants, que penser de ces ultra-catholiques homophobes ? … Vaste réflexion….

Ne pas confondre sanglier et... sanglier !

Le métier de sanglier

Dépourvues de noeuds et de branches basses, le tronc élevé de l'épicéa de la forêt du Jura se prête bien au levage des sangles. a6028007263386cd689b1c4ed62c115b.jpg

L'artisan sanglier choisit les plus belles grumes d'épicéa au tronc bien droit, net de noeuds et à l'écorce tendre et grasse.

Il enlève d'abord l'écaille de l'écorce, le "yar" avec la plumette, sans entamer la pâte blanche. Il prélève ensuite les bandes d'épicéa, appelées sangles, dans le sens de la longueur, avec un couteau à sangle.

Un sanglier habile peut s'amuser à faire des sangles de plus de 20m,
mais dans la pratique ce n'est pas vraiment utile !

De retour à l'atelier, les sangles sont enroulées en escargot, et disposées sur claies le long des façades. Elles peuvent aussi être suspendues par paquets dans un grenier bien aéré.

Le séchage nécessite au minimum un mois par temps sec.

La fabrication de la boîte :

On découpe des ronds dans des planchettes d'épicéa à l'aide de la rondeleuse munie d'une scie à cloche pour les fonds et les couvercles.

Le tour de la boîte, appelé targe ou pliure, est tranché avec la targeuse.
Couvercles et fonds de boîtes sont agrafés ensembles.