Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19.12.2007

L'affaire BOLUFER

L’affaire BOLUFER qui paye un peu plus de 6 € son grand appartement parisien, annonce médiatique qui suit de peu les images télévisées de l’évacuation des tentes de l’association « Don Quichotte » fait, il est vrai réfléchir !

Sarkozy qui se promène au bras de la très charmante Carla BRUNI qui aligne ses conquètes masculines (elle doit tenir un petit carnet…)

Tout ces informations nous amènent à nous pencher un peu plus sur la chère Christine BOUTIN qui a débuté son engagement politique par le militantisme anti-avortement. En 1988, elle défile à la Marche nationale pour le droit à la vie. Dix ans plus tard, Christine BOUTIN devient célèbre pour son combat anti-PACS (Pacte civil de solidarité qui permet notamment d’officialiser l’existence des couples homosexuels). Elle ouvre une Bible à l’Assemblée puis repart défiler dans une manifestation qui réunit 100.000 personnes à Paris. Le but : promouvoir la procréation comme acte ultime d'amour. Dans la foule, les plus inspirés scandent « les pédés au bûcher ! ».

Christine BOUTIN a aussi été présidente d'honneur du Cercle de la Cité vivante, On peut lire dans les "ouvrages" de ce dernier : “Au parlement et dans certaines régions, on est surpris de voir la fréquence d'homosexuels aux postes politiques (...) une pareille ingérence n'est ni saine ni souhaitable”. Ou sur le sida : “Ce virus a eu le génie de s'attaquer à ceux qui ont transformé la physiologie de la reproduction en plaisirs frelatés (...) ils sont responsables des millions de morts à venir. (...) En cette période où tout ce qui est contre la morale même naturelle est admiré, ce virus savait où frapper.”

Son directeur de Cabinet, Jean-Paul Bolufer est ancien élève de l’ENA (promotion “Simone Weil”). Très proche de Jean Ousset, il adhéra à la Cité catholique et milita pendant ses études au Comité étudiant pour les libertés universitaires (CELU) aux côtés de Francis Bergeron. Il participa dans ce mouvement d’une part à une méchante campagne contre l’IVG, comprenant la diffusion de matériel injurieux à l’égard de Simone Veil, et d’autre part à la publication de la revue L’Université libre.

Que penser de ces ultra-catholiques qui se payent du bon temps pendant que d’autres se gèlent, d’autres n’auront pas les moyens d’acheter des cadeaux de Noël à leurs enfants, que penser de ces ultra-catholiques homophobes ? … Vaste réflexion….

Commentaires

C'est un scandale qui se doit d'être dénoncé !

Écrit par : €l Gringo | 19.12.2007

Les commentaires sont fermés.