Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14.10.2007

Le Kopi Luwak

Le Kopi Luwak, quelle définition pour ce mot qui rapporterait beaucoup au scrabble surtout en le mettant sur une case « mot compte triple » mais qui rapporte beaucoup au ramasseur ?

Imaginez que comme chaque matin, vous vous rendiez dans votre bar préféré et habituel pour prendre une boisson qui vous réveille les neurones et vous donne du tonus pour toute la journée. Toujours comme d’habitude, vous hélez le serveur et lui demandez un café mais le meilleur possible car vous avez devant vous une journée dure à affronter. Il vous apporte une tasse d’un breuvage aussi noir que brûlant et vous dit « aujourd’hui, cela vous fera 20 euros » Heureusement que vous n’aviez pas encore entamé la dégustation du précieux breuvage ! Deux solutions s’offraient à vous, l’étouffement à l’annonce du tarif pratiqué ou une régurgitation de fort mauvais aloi (c’était peut-être la raison de mon shampooing évoqué dans une précédente note….).

Comme vous venez de le pressentir, le Kopi Luwak est un café, le plus cher du monde que vous pouvez trouver à Bali. Son prix est de plus de 1000 dollars le kilo, ce qui explique que Marcel, votre barman préféré, vous ait demandé l’équivalent du prix de cinq whiskies pour votre petit noir habituel. Pourquoi un tel prix me direz-vous ? Le cheminement d’une graine de café en est la raison. En effet, le Luwak (petite civette asiatique) qui vit dans les caféiers, mange les grains de café mais ne parvenant pas à les digérer, les rejette tels quels !

Tels quels ? Non, pas tout à fait en réalité, et c'est là tout le secret d'un délicieux Kopi Luwak. Lorsque les grains passent dans le système digestif de l'animal, ils subissent une sorte de fermentation du fait de l'action d'enzymes et d'acides gastriques qui décomposent certaines protéines en plus petites molécules. Résultat : une saveur douce incomparable… mais rare, la production de ce café se limite à 230 kg par an ! Pas toujours facile de tomber sur les excréments du Luwak et ne pas se tromper de crottes. Ne pas oublier, non plus, un lavage actif et un rinçage vigoureux avant torréfaction ! Vous pouvez essayer de faire ingurgiter quelques grains de Jacques Vabre ou mieux de Grand-mère à votre animal de compagnie préféré mais il subsiste un doute sur le résultat que vous obtiendrez ! La civette que vous avez dans votre jardin risque, également, de ne pas produire l’effet attendu !

Allez bon café !!!!

Commentaires

Ce précieux beuvrage à plusieurs raisons d'être indigeste ...
A bientôt, pour un autre bout de route avec vous.
Trés cordialement.

Écrit par : planet taka-yaka | 15.10.2007

Les commentaires sont fermés.