Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23.04.2007

Des alsaciens !

J'arrive près de l'hôtel, un dialecte particulier : ce sont des alsaciens : impec ! ils seront à l'heure et disciplinés. Départ en car, je me présente comme d'hab, un léger ronflement juste derrière moi me répond... Ca commence bien ! et celui-ci m'accompagnera régulièrement durant les 4 jours passés avec eux !

Derrière le chauffeur, un couple qui parle, parle en alsacien.... Entre le ronflement et les paroles du couple, j'ai l'impression de parler dans le vide.... Arrêt à Laguiole, comme prévu nous allons caresser les testicules du taureau en bronze sur la place. Ce geste est réputé porter bonheur ! Une dame me demande discrètement si il est possible de faire un voeu pour quelqu'un d'autre !!! Pas de prolbème lui dis-je : elle caressera doucement, très posément les testicules du taureau.... Plus tard elle me demandera si nous allons à l'église de Nasbinals : j'ai raconté que si l'on touche le battant gauche de la porte de celle-ci, on n'a plus de rhumatismes au cours de l'année, le battant droit, lui vous rendra enceinte au cours de l'année !!

Un jeune couple dans le groupe : c'est rare, un garçon de 12 ans avec sa grand-mère, deux jeunes de 16/17 ans, un seul avec son père qui me parlera des Maldives... un paradis, je rêve aux poissons multicolores. Une dame qui ressemble comme deux gouttes d'eau à ma belle soeur décedée l'année dernière, les souvenirs affluent, cela fait mal ! Allons, changeons d'idées....

Soirée Loto, Chouchou qui m'a fait la surprise de venir me voir (deux heures de route pour venir, il repartira le lendemain à 5h du mat) m'aidera pour donner les lots, animer un peu ! Quelle surprise et quelle joie de le voir, devant l'hôtel, arriver à pied devant l'autocar : il m'a guettée pour me faire la surprise !

Les alsaciens me remercieront d'un air ému, j'aurai appris quelques petites histoires de famille, l'opération du poignet d'un autre... C'est mon plus beau cadeau, ces remerciements : vous êtes très conviviale, merci pour toutes vos informations, il est rare d'avoir un guide comme vous, etc... les embrassades émues me ravissent, j'ai des amis....que je ne reverrai jamais plus... ou ...qui sait !!

16.04.2007

Souvenirs, Souvenirs d'accompagnatrice

La cinquantaine bien entamée, le ventre rebondi, les cheveux mi-longs, la chaîne en or, le bagout, tout y est…

C’est toi qui part pour les lacs italiens et Venise la semaine prochaine ? Et oui, c’est bien moi… n’y suis jamais allée…mais bon ai préparé soigneusement mon itinéraire à l’aide de cartes, du web et de bouquins. « Tu peux te rassurer, c’est moi qui serai le chauffeur, je suis d’origine italienne et l’Italie, cela fait plus de 20 ans que la parcoure ! Bon, c’est rassurant !

Jour J : clientèle du Sud, un peu guindée. Direction Gènes, je parle sur l’itinéraire… En Italie, une longue route, des cultures à perte de vue ….Qu’est que cela peut être, je n’ai rien vu dans ma doc… Jean-Pierre annonce fièrement au micro que c’est la culture du riz et il développe son discours… Zut ! Il m’annoncera que c’est lui qui aura exclusivement le dossier du voyage : pas le droit de toucher ! il paiera les factures des restaurants et hôtels. Arrivés sur place, il se mettra devant le groupe pour les guider à l’embarcadère, je suis reléguée à l’arrière… Je ne connais pas ! Pas une aide de sa part, rien !

Arrivée à l’hôtel, deux couples se plaignent de leurs chambres, elles donnent sur la piscine et des clientes de l’hôtel ont eu la bonne idée de se faire bronzer nues devant leurs fenêtres !! J’arrive à leur trouver une autre chambre, elles sont loin du restaurant…Les pauvres ! à peut près 100 m pour ces deux couples de seniors sportifs ! Le lendemain, Madame tête en l’air tombe juste à la sortie de l’hôtel, je veux appeler une ambulance, elle a l’air d’avoir très mal… Jean-Pierre ne veut pas, il me dit de prendre des produits de soin à la réception et de nettoyer la plaie ! « on ne va pas la faire partir à l’hôpital ! En Italie, c’est le bordel ! » « elles n’ont qu’à regarder où elles mettent les pieds ces vieilles » Sympa sa réaction ! devant la cliente, il est tout miel… Au restaurant le bras gonfle à vue d’œil, on doit la transporter à l’hôpital, Jean-Pierre m’ordonne de m’occuper de mon groupe et de ne pas l’accompagner. Le restaurateur italien qui l’emmène dans sa voiture saura s’en occuper. Inquiète, je décide après le départ de celle-ci, d’être déposée à l’hôpital où je resterai de longues heures. Jean-Pierre m’assène : « Tu ne touches pas le dossier, on appelle par Europe Assistance pour si peu » Sorties de l’hôpital, il m’informe avoir téléphoné à Europe Assistance ! Tête en l’Air se fera voler son sac à Venise, Chaîne en Or l’accompagnera au commissariat pendant que je dirigerai mon groupe au palais des Doges.

Le voyage se passera entre : « tu es nulle, entendu maintes et maintes fois lors de dîners en tête à tête avec mon cher chauffeur, sans avoir le droit de toucher au fameux dossier, sans avoir le droit de payer les factures aux restaurants, je le verrai réclamer une bouteille d’un litre de vin à table (bien cachée de la clientèle) au lieu d’une demi-bouteille, je l’écouterai dénigrer toute l’équipe M. Voyages, qu’il a une maîtresse au Nord, une au sud, une chinoise de 20 ans de moins que lui, etc… Il me coupera le micro pour raconter des âneries sur une stèle grandiose sur le chemin (j’ai mon commentaire sur celle-ci mais lui connaît la route, l’indiquera en premier et parlera de la guerre 39/45 au lieu de Napoléon ! je ne pourrai le contredire !! Il prendra sa commission aux gondoles de Venise, à l’arrêt achats apéritifs, je n’en verrai pas la couleur. Il fera le joli cœur auprès de ces dames et les dénigrera par derrière.

Je lirai, en douce, les fiches d’appréciation, une : Quel rôle ? juste à côté d’accompagnatrice et quelques autres du même acabit, de bonnes appréciations pour lui sauf une (plus lucide que les autres ?) Discrètement, je froisserai la plus mauvaise pour moi et la mettrai dans mon soutien-gorge…

Au retour, je téléphonerai à la Société pour me plaindre, apprendrai de celle-ci que j’ai bien eu de la chance de ne pas être importunée par des propositions désobligeantes (j’apprendrai que de jeunes accompagnatrices ont eu droit au chantage : « tu couches avec moi autrement je dis que tu es nulle à la société… » je dirai qu’il boit, on me demandera de l’écrire… je ne le ferai pas. Plus tard, j’apprendrai qu’une guide accepte toutes les missions avec lui pour le faire coincer pour alcoolisme au volant, qu’elle le hait…. Y arrivera-t-elle ? j’appris plus tard qu’il sera ajourné …. 4 jours à cause de l’alcool…

13.04.2007

JARDIN SECRET

Il est là, devant moi, sa gueule d'ange animée d'un sourire timide, 30, 32 ans à tout casser. Bonjour, je suis le conducteur de M...Voyages, Quel guide j'ai pour mon séjour ? M...Voyages ? Oui, c'est moi ! Très bien, on peut aller boire un verre pour parler du circuit ? "Pas de problème "
"Je suis venu l'année dernière, j'ai eu Jean-Pierre comme guide, tu te rappelles de moi ? Moi....oui ! Fouille dans ma petite tête : Non, m'en souviens pas !
Sourire d'Ange est un peu décu de ma réponse mais enchanté, J-P est un super guide mais un peu trop professoral, pense qu'avec moi, ce sera plus sympa !
Lendemain matin, départ pour une cité du moyen-âge, on se promène dans les rues. Re-voilà l'indien, le commercant du coin qui vend ses articles en cuir... Sourire d'Ange remarque le même chapeau que moi en vitrine, gagné...je l'ai acheté ici ce chapeau australien ! il décide d'acheter le même ! Nous voici sacré couple le plus sympa par nos chers têtes grises ! Les cancans vont bon train : "Vous croyez qu'ils couchent ensemble ?" oh que oui, on sait bien que tous les guides ont des hommes dans chaque port et que tous les chauffeurs ont des sirènes dans chaque port aussi !"
Visite de Collioures, "tu nous déposes-là et tu reviens à telle heure, ok ? 5 minutes d'arrêt (c'est inscrit sur le panneau) les articulations craquent, les jambes sont raides, les ventres sont lourds, l'arrêt durera 15 minutes ! Les voici lâchés, temps libre ! Certains, comme d'hab, posent leurs fesses sur le premier mur et attendent l'heure du retour ! à 200 m, un joli port, une jolie église... ils s'en foutent.... "et Madame truc-muche, elle est sortie de l'hôpital ? et Alfred, le coiffeur, il a un nouveau gigolo ?" et vous, vos genoux comment ca va ? Voilà l'heure du retour, Sourire d'Ange n'arrive pas ! Bon sang, où est-il ? j'ai oublié de prendre son numéro de portable. Enfin 20 minutes après, il arrive : "Il a trouvé un collègue et un chauffeur qui rencontre un autre chauffeur, les histoires de chauffeur, il n'a pas vu l'heure " et on rigole ! Le séjour n'est que rigolade, petits mots à double sens... hum, hum !! Je l'attends au repas de midi, il est allé garer le car, 10 minutes, 20 minutes... enfin là ! un peu tremblant... c'est quand même un peu bizarre ! Dernier jour : on se dit aurevoir, nous sommes seuls dans l'autocar, je suis revenue, ils sont tous dans les caves de Byrrh. il tremble comme une feuille, moi, émue, je me dis qu'il est triste que je partes.... il va revenir, il fera en sorte que ce soit lui le conducteur du prochain groupe prévu dans 15 jours. Il est revenu, il aura l'autre guide, on se reverra le soir à l'apéro, on ira faire une grande balade sur le massif montagneux, il s'arrêtera souvent, essouflé, lui ce jeune homme mince de 32 ans, moi la femme de 44 ans, je le devancerai, je m'arrêterai souvent pour l'attendre ! Sourire d'Ange tant aimé des mamies qui espèrent l'avoir au mois de septembre comme conducteur pour la Corse... Elles l'attendront pour rien, elles auront un autre conducteur probablement moins gentil, moins attenfif, lui ? il a été licencié... alcoolique ! son tremblement : le manque... (zut, je pensais que c'était par rapport à moi !) ses retards : arrêts dans des bars ! Je garderai longtemps son numéro de portable, lui enverrai deux textos, il répondra... il sera mon jardin secret.... Le numéro de portable a disparu de mon répertoire, je l'ai jeté...j'ai trouvé mon jardin d'Eden... Chouchou !!

Mémoire d'accompagnatrice

Quequet est au volant (je saurai bientôt pourquoi il est affublé de ce surnom !) "Tu as déjà fait la croisière sur le Rhin ?" Ben, oui, pour une fois ! je l'ai faite le mois dernier. C'est pour cela que je ne suis pas trop stressée. Allez en route, Lyon -Strasbourg, embarquement sur un bâteau Croisi-Europe. La choucroutée de derrière a l'air vraiment coincé ! son compagnon tire un gueule à cent pieds de long. Une sexagénaire juste derrière, blonde, l'air un peu déluré et le contingent habituel.... Je regarde mes notes (j'ai bossé sur l'itinéraire et peux leur parler des régions traversées) Je reviens de Belgique ou de Suisse, je ne sais plus (ai passé une nuit à l'hôtel entre les deux voyages) Je lis un peu mes notes, je ne sais pas tout par coeur! entre la Belgique, la Suisse, la Hollande ou Petaouchnok... il y a de la différence.... j'apprécierai plus tard de connaître une région française et de pouvoir commenter sans regarder mes notes ! Petit arrêt sur l'autoroute obligatoire, arrêt technique, tout le monde descend, direction pipi-room. On sait qu'il faut s'arrêter presque toutes les deux heures : à cet âge la vessie ne tient pas plus longtemps ! la choucroutée discute, à part, avec son mari toujours aussi malgracieux, la délurée reluque les camionneurs... Arrivée à Colmar, Quequet me demande de vendre une excursion comprenant une balade en petit train dans la ville avec une balade sur les caneaux à Amesterdam au tarif de 20 euros. Tout le monde accepte. Il a appris que l'équipage du Sud faisait de même (ndlr : un car de la même compagnie venant de Marseille) Arrivée au bâteau, je connais le truc, vais faire en sorte qu'ils aient les meilleures cabines, pas près des moteurs... Je suis arrivée juste avant l'équipage du Sud. Je leur grille la politesse ! Ils seront contents mes clients ! belle cabine, au resto je m'installe près de gens qui ont une bonne tête... gagnée, je serai bien là toute la semaine ! La choucroutée est avec la délurée et une mère accompagnée de sa fille aussi revêches l'une que l'autre ! la croisière est sympa, les excursions à Coblence, Rudesheim aussi. Voici le port d'Amsterdam avec la chanson de Jacques Brel diffusée dans les hauts parleurs. Nous retrouvons la guide qui nous emmenera voir les diamants, qui se fera une coquette somme en commission dont nous ne verrons pas la couleur ! Allez, en route, à pieds pour les canaux et un petit tour dans le quartier rouge (les hommes en bavent déjà, les mémères un peu moins !) Sympa la promenade sur les canaux ! Le lendemain, je suis interpellée par la choucroutée lors du repas et qui m'annonce que toute la table a bien vu le prix affiché des excursions. Il y a une différence entre notre vente et les prix annoncés ! Bon je sens l'emmerde ! Quequet est mal à l'aise ! son collègue et l'autre guide rient en nous faisant remarquer que nous avons une clientèle du Nord beaucoup plus près de ses sous que celle du Sud ! Le retour en autocar n'est pas triste, la choucroutée, les pimbêches et la délurée (que j'ai du raccompagner lors d'une soirée un peu trop arrosée, prête à se faire embarquer par un allemand aussi saoul qu'elle) essaient de faire circuler une lettre pour nous accuser de vol : Quequet et moi. Quequet est énervé, il passe ses nerfs sur moi, je ne suis pas une bonne accompagnatrice...évidemment, je n'ai pas souhaité faire partie de son tableau de chasse ! Rentrée à la maison, tiens une lettre avec accusé de réception de mon employeur : longue lettre m'accusant à mots couverts de voleuse ! je prend mon téléphone, m'explique avec mon patron, lui écrit une lettre de deux pages de protestation. Il nous demande de rembourser ce que nous avons gagner dans l'affaire ! Calculs faits, j'envoie un chèque de 175 euros à la société, chèque censé rembourser les clients mécontents... Somme que ne recevront jamais les clients (j'ai mes indics !) ou peut être que la table de la choucroutée (qui me demandait mon bras pour traverser la route. La pauvre, elle sortait de l'hôpital et était faible) La choucroutée s'est même plainte avec quelques unes de sa table : accompagnatrice lisant ses notes d'une voix monotone, en faisant des fautes de liaison.... Celà fait plaisir quand on sait la longue préparation pour un voyage (jours non payés bien sur)
Une petite aventure d'accompagnatrice....

12.04.2007

Une journée bien ordinaire...

Ben aujourd'hui, pas envie!! Pas envie de reprendre la saison !! Tiens les voilà, ils m’attendent dehors. Ils pépient, des cheveux blancs à perte de vue ! l’accent est chantant, les gestes théâtraux. Ce sont des méridionaux à n’en pas douter ! Renseignements pris, des marseillais, oh, je vais devoir parler de l’O.M. ! Ils n’ont qu’à leur donner un ballon à chacun au lieu de se disputer un seul toute cette équipe supportée par des hordes hurlantes !

Présentation faite, hop, tout le monde dans le car, en manque deux… Le pipi-room n’est pas loin ! Ouf, ils sont enfin là avec un quart d’heure de retard. Pas étonnant, on le répète, ce sont des méridionaux ! l’autocar démarre avec Michel, le chemise ouverte montrant ostensiblement sa chaîne en or. Origine italienne ? Bon, petit topo habituel de bienvenu, direction Sainte Eulalie avec ballade à pieds au programme. Dans les ruelles, j’en sème deux, trois…quatre. Tant pis, j’avais pris la précaution d’indiquer l’heure du retour. Pas folle la guêpe, connais les us et coutumes des méridionaux : pas à l’heure, indisciplinés mais sympas quand même (je me rattrape, au cas où des « gens du midi » liraient aux portes !. Tiens la femme du souffleur de verre : cérémonie du bisou, Mais oui je vais bien et toi comment vas-tu depuis la saison dernière ? T’as fait quoi cet hiver ? Mais on s’en fout finalement, on répète le même scénario à chaque nouveau démarrage de saison aux serveurs, aux commerçants….

Je parle, parle : le château de la famille des Curières, le blason, etc… je dévide d’un air profond ma science, en pensant à tout à autre chose : Chouchou ? Vous avez deviné. ! Vivement que je puisse les larguer pour donner un petit coup de fil. Allez, on rentre, affamés (ils le sont toujours !) ils vont engloutir à midi : foie gras avec verre de blanc, confit de poule, aligot, cabecou et profiteroles aux chocolats ! Pour moi, ce sera, un yaourt taille fine et un en-cas basse calorie. A la télé, un jeu débile avec je ne sais plus quel animateur tout autant débile, comme cela, j’entends quelques bribes de conversation pendant que je lis ma doc que j’ai quelque peu oubliée tous ces derniers mois à ne rien faire. Allez, on retourne, ils vont probablement ronfler avec ce qu’ils ont mangé ! Bon les revoilà, tiens certains chantent, pour faire passer l’aligot, ils ont bu quelques verres du cru ! En Aveyron le cru…je vous laisse deviner la qualité !

Le car démarre, plus de chansons, des ronflements : peut-être ? je continue de parler, d’être le fond sonore. Tiens une question, impertinente, intelligente ? Qu’est qu’on mange ce soir ? Ben, je sais pas, ai oublié le menu ! Au retour, une petite série de diapos avant l’apéro et hop, retour dans mon logement saisonnier qui, fermé tout l’hiver, a engrangé mouches à moitié endormies, araignées et punaises. Pas envie de faire le ménage, pas une bonne idée, le lendemain, ai quelques cloques sur mon ravissant décolleté, signe du passage d’une araignée effrontée !

Aujourd’hui, journée plus sportive avec les barques dans les gorges du Tarn, quelle rigolade de voir ces mémés maquillées comme des vieilles poules (au fait vous connaissez la blague : avant vous sortiez avec vos poules, maintenant, vous sortez avec vos cannes !!!) perchées sur leurs talons, se tordant les pieds sur les galets de la berge ! Bon, ils se sont bien caillés, on repart ! repas pantagruélique aux Douzes, ouf ! Chouchou est venu me rejoindre ! qu’est ce que j’aime le voir, là, qui m’attend au bord de la route ! Allez les petits vieux, tous au resto. La panse bien remplie, ils auront comme promenade digestive, l’aven Arman. La journée se termine avec quelques blagues bien rodées….

Et comme presque tous les méridionaux (ils ont des défauts, si,si !!) ils ont des largesses à la hauteur de leur volubilité !! Ce qui n’est pas pour me déplaire !

Les deux autres jours, un autre scénario avec une amicale de l’Ardèche qui, religieusement, m’écouteront, me remercieront chaleureusement d’un euro par personne !!!

Pour ceux qui penseraient que je n’aime pas ceux que je côtoie, je tiens à les rassurer car je nourris un profond respect pour toutes ces têtes grises (sans la matière ?) même si certains…. Sourires

Une petite virée en Aveyron...voir Giscard !

medium_800px-Croix-estaing.jpg


Estaing en occitan Estanh, est une commune française, située dans le département de l'Aveyron et la région Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Estagnols.

Ce petit bourg situé dans une boucle du Lot qu'enjambe un vieux pont gothique, est célèbre pour son château, édifié par les comtes d'Estaing au XVIe siècle. medium_120px-Estaing_Pont.jpg

Estaing est Sur la Via Podiensis du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Parmi les pèlerins qui avaient voulu éviter les embûches et les rigueurs de l’Aubrac, certains arrivaient directement à Estaing venant de Saint-Flour par Laguiole, d'autres étaient passés par Sainte-Geneviève d’Argence et le plateau de la Viadène.

Estaing a conservé bien vivant le souvenir du passage des pèlerins de Compostelle qu'y ont laissé des traces. C'est d'abord la célèbre fête de saint Fleuret qui a lieu tous les ans depuis le XIXe siècle, le premier dimanche de juillet.
Fleuret que la tradition présente comme un évêque du diocèse d’Auvergne peut vraisemblablement être identifié avec saint Flour dont les reliques furent amenées à Estaing vers 1361-1368 par le cardinal Pierre d’Estaing. Il est devenu le patron de la ville et chaque année la fête est célébrée le premier dimanche de juillet depuis six siècles avec un faste particulier.
Plusieurs centaines de personnages costumés représentent les membres du clergé et de l'illustre famille d’Estaing - ils suivent en procession l'antique buste relique du saint et parmi eux trois ou quatre sous le nom de « les jacques la coquille », participants habillés en pèlerins de Saint-Jacques avec le grand chapeau, la pèlerine garnie de coquilles - ils sont munis de la gourde et du bourdon.

La famille d'Estaing fut l'une des plus puissantes du Rouergue entre le XIIIe siècle et le XVIIIe siècle.
Les membres les plus illustres de cette famille furent :
· Guillaume Ier d’Estaing fut compagnon Richard Cœur de Lion lors de la troisième croisade.
· Tristan Dieudonné d’Estaing sauva la vie du roi Philippe Auguste à Bouvines en 1214. En récompense de ce fait d'armes, il reçut le droit de placer trois fleurs de lys dans son blason.
· Le cardinal Pierre d’Estaing faisait partie de la Cour d’Avignon.
· Le bienheureux François d’Estaing, évêque de Rodez de 1504 à 1529, fit construire le clocher de la Cathédrale Notre-Dame de Rodez.
· La famille d'Estaing s’éteignit avec Charles Henri Hector, amiral de France, qui joua un grand rôle dans les guerres navales du XVIIIe siècle et dans la guerre d'indépendance des États-Unis. Il reprit du service sous la République, mais fut néanmoins guillotiné pour son amitié avec Marie-Antoinette.

Le nom d'Estaing fut relevé en 1922 par la famille Giscard issue de la bourgeoisie auvergnate et prétextant une lointaine parenté en ligne féminine et naturelle.Ce petit bourg situé dans une boucle du Lot qu'enjambe un vieux pont gothique, est célèbre pour son château, édifié par les comtes d'Estaing au XVIe siècle.

Le château d’Estaing

La ville est dominée par un imposant château qui rappelle l'histoire de la famille d’Estaing.
Le château d’Estaing domine le confluent du Lot et de la Coussane. Datant du XVe siècle, il a été racheté en 2005 par l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing. On dit que Giscard aurait fait placer dans les caves du château des sarcophages remplis d'un liquide auxquels l'ancien président prête des vertus de longévité et même de rajeunissement. Certains affirment d'ailleurs qu'il s'y baignerait régulièrement et quelques fois avec quelques uns de ses amis.
medium_estaing.jpg

06.04.2007

Aurevoir !

Aurevoir les blogueurs ! Je disparais de la circulation pour peut être 7 mois ou plus ! Peut être que Chouchou aura envie de mettre des notes de temps à autres à ma place !

Jour J - 1 : demain, après-midi, au programme : visite de Saint Geniez d'Olt à pieds, départ pour Saint Eulalie (village médiéval) situé à 3 kms en autocar, visite du village à pieds et peut être visite au fileur de verre qui réalise des jolis sujets dont des marmottes, emblème de Saint Geniez d'Olt. Les habitants de Saint Geniez d'Olt s'appellent les Marmots ! En effet, au 19ème siècle, deux jeunes enfants qui vivaient avec leur père dans un quartier de pêcheurs (le lot était très poissonneux à cette époque), étaient un peu livrés à eux-mêmes. Dans une de leur promenade dans la montagne, ils ont trouvé une marmotte, ils l'attrapèrent, la ramenèrent chez eux et l'animal devint leur amie. Un jour, un orage éclata, l'animal effrayé s'enfuit, les enfants courirent après. Après une longue course, ils retrouvèrent la marmotte près d'une cabane, la pluie était forte, ils entrèrent dans la cabane avec leur petite amie retrouvée et épuisés par leur course, ils s'endormirent. Le lendemain, en descendant, ils s'aperçurent que l'orage violent de la nuit avait provoqué une crue qui, malheureusement, avait détruit le quartier de la maison familliale. Leur père avait été emporté par les flots. Ils furent récupérés par des voisins avec leur marmotte qui leur avait sauvé la vie. On les appela famillièrement les marmots, le mot s'étendit au quartier puis devint, officiellement, le nom des habitants de Saint Geniez d'Olt.

Dimanche : Gorges du Tarn. La fête des célibataires est bien ce week-end de Pâques à la Canourgue (Lozère) Avis aux amateurs !!! pour trouver l'âme soeur au cours d'un week end ! plus ancestral qu'internet mais très convivial !!!
Allez à un de ces quatres !!!!

05.04.2007

j'ai trouvé mon travail grâce .... à Midi-Libre

En me remémorant un blogueur qui a trouvé du boulot grâce à son blog sur midiblogs (Jérôme), je me suis souvenue que c'est grâce à Midi-Libre que j'ai trouvé mon boulot de guide-accompagnatrice...et oui ! je viens juste de m'en souvenir.

En mission intérim à la Société Générale lors du passage à l'Euro (hiver 2001/2002). Nous avions quelques moments de détente où il me plaisait de lire le journal et je consultais, évidemment, les offres d'emploi. Une d'elles a attiré mon attention : un hôtel à la recherche d'un guide pour la saion 2002. Je me suis dit que ce travail me conviendrait parfaitement : j'aime le contact avec le public, ne pas être enfermée dans un bureau, marcher, me cultiver sur l'art, l'Histoire, la Géographie, la vie des habitants d'une région française ou d'un pays, etc... Cela me convenait parfaitement. J'ai postulé et grâce à une tempête de neige !!! j'ai été embauchée. En effet, le jour de ma convocation à Font Romeu, la route était enneigée et sur des panneaux lumineux, il était déconseillé de monter. Avec ma 106 non équipée, je suis montée sans problème. Sur le bord de la route, des voitures, des camions dans le fossé !! Mon futur employeur m'a accueillie en prononçant cette phrase : Vous êtes venue par un temps pareil, c'est un bon point pour vous ! et j'ai décroché le boulot !!!

Et bien ce journal était Midi-Libre !!! Merci Midi-Libre d'avoir permis le départ d'une nouvelle carrière enrichissante en contacts, en culture.
Dimanche, j'accompagne un groupe de Marseillais dans les Gorges du Tarn, au programme : descente en barque de la Malène au Roziers, les Gorges de la Jonte avec ses vautours fauves (déjeuner pantagruélique au restaurant de la Jonte - les Douzes....pas pour moi....je suis au régime depuis....deux jours !! ) passage à Meyrues, montée sur le Causse Méjean, visite de l'Aven Arman, redescente dans les gorges du Tarn pour la visite de la perle des Gorges du Tarn : Sainte Enimie et retour à l'hôtel en passant par la Canourgue, village célèbre pour sa foire aux célibataires : attention pour ceux qui sont intéressés, je crois que c'est ce week end de Pâques !!!
Voici la légende de Sainte Enimie : à bientôt !!!

Enimie était une princesse Mérovingienne, fille de Clotaire II et soeur du roi Dagobert. Tous les seigneurs de la cour en étaient amoureux, car elle affichait une beauté merveilleuse.. Elle repoussait sans arrêt les demandes des prétendants les plus flatteurs. Elle souhaitait se consacrer à Dieu. Le roi s' y refuse et la fiance à l' un de ses barons. Aussitôt la lèpre atteint la princesse et repousse le prétendant. Toutes les médecines sont sans effet. Un jour, dans une vision, un ange ordonne à la jeune fille de partir pour le Gévaudan ou une fontaine lui redonnera sa beauté passée. Accompagnée d' une nombreuse suite, elle arriva enfin après plusieurs étapes infructueuses, dans une vallée profonde et sauvage. Elle apprend par des bergers que la fontaine de Burle est toute proche. Une fois plongée dans la source, les traces du mal disparaissent. Heureuse et guérie , elle reprend le chemin du retour. Mais à peine est-elle sortie de la vallée que la lèpre couvre à nouveau son corps. Chaque essai sera couronné par le même échec. Comprenant les volontés du seigneur, elle décide de s'établir à Burle. Vivant dans une grotte avec sa filleule, elle répand les bienfaits, fait bâtir un monastère de femmes. Elle termine sa vie dans la sainteté aux environs de l' an 628. On l' enterre dans la grotte de l' ermitage dans une chasse d'argent.

La fontaine de Burle est censée effacer les rides aussi, je plonge régulièrement dans celle-ci et parait-il, je ne fais pas mes 75 ans !!!!