Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16.04.2007

Souvenirs, Souvenirs d'accompagnatrice

La cinquantaine bien entamée, le ventre rebondi, les cheveux mi-longs, la chaîne en or, le bagout, tout y est…

C’est toi qui part pour les lacs italiens et Venise la semaine prochaine ? Et oui, c’est bien moi… n’y suis jamais allée…mais bon ai préparé soigneusement mon itinéraire à l’aide de cartes, du web et de bouquins. « Tu peux te rassurer, c’est moi qui serai le chauffeur, je suis d’origine italienne et l’Italie, cela fait plus de 20 ans que la parcoure ! Bon, c’est rassurant !

Jour J : clientèle du Sud, un peu guindée. Direction Gènes, je parle sur l’itinéraire… En Italie, une longue route, des cultures à perte de vue ….Qu’est que cela peut être, je n’ai rien vu dans ma doc… Jean-Pierre annonce fièrement au micro que c’est la culture du riz et il développe son discours… Zut ! Il m’annoncera que c’est lui qui aura exclusivement le dossier du voyage : pas le droit de toucher ! il paiera les factures des restaurants et hôtels. Arrivés sur place, il se mettra devant le groupe pour les guider à l’embarcadère, je suis reléguée à l’arrière… Je ne connais pas ! Pas une aide de sa part, rien !

Arrivée à l’hôtel, deux couples se plaignent de leurs chambres, elles donnent sur la piscine et des clientes de l’hôtel ont eu la bonne idée de se faire bronzer nues devant leurs fenêtres !! J’arrive à leur trouver une autre chambre, elles sont loin du restaurant…Les pauvres ! à peut près 100 m pour ces deux couples de seniors sportifs ! Le lendemain, Madame tête en l’air tombe juste à la sortie de l’hôtel, je veux appeler une ambulance, elle a l’air d’avoir très mal… Jean-Pierre ne veut pas, il me dit de prendre des produits de soin à la réception et de nettoyer la plaie ! « on ne va pas la faire partir à l’hôpital ! En Italie, c’est le bordel ! » « elles n’ont qu’à regarder où elles mettent les pieds ces vieilles » Sympa sa réaction ! devant la cliente, il est tout miel… Au restaurant le bras gonfle à vue d’œil, on doit la transporter à l’hôpital, Jean-Pierre m’ordonne de m’occuper de mon groupe et de ne pas l’accompagner. Le restaurateur italien qui l’emmène dans sa voiture saura s’en occuper. Inquiète, je décide après le départ de celle-ci, d’être déposée à l’hôpital où je resterai de longues heures. Jean-Pierre m’assène : « Tu ne touches pas le dossier, on appelle par Europe Assistance pour si peu » Sorties de l’hôpital, il m’informe avoir téléphoné à Europe Assistance ! Tête en l’Air se fera voler son sac à Venise, Chaîne en Or l’accompagnera au commissariat pendant que je dirigerai mon groupe au palais des Doges.

Le voyage se passera entre : « tu es nulle, entendu maintes et maintes fois lors de dîners en tête à tête avec mon cher chauffeur, sans avoir le droit de toucher au fameux dossier, sans avoir le droit de payer les factures aux restaurants, je le verrai réclamer une bouteille d’un litre de vin à table (bien cachée de la clientèle) au lieu d’une demi-bouteille, je l’écouterai dénigrer toute l’équipe M. Voyages, qu’il a une maîtresse au Nord, une au sud, une chinoise de 20 ans de moins que lui, etc… Il me coupera le micro pour raconter des âneries sur une stèle grandiose sur le chemin (j’ai mon commentaire sur celle-ci mais lui connaît la route, l’indiquera en premier et parlera de la guerre 39/45 au lieu de Napoléon ! je ne pourrai le contredire !! Il prendra sa commission aux gondoles de Venise, à l’arrêt achats apéritifs, je n’en verrai pas la couleur. Il fera le joli cœur auprès de ces dames et les dénigrera par derrière.

Je lirai, en douce, les fiches d’appréciation, une : Quel rôle ? juste à côté d’accompagnatrice et quelques autres du même acabit, de bonnes appréciations pour lui sauf une (plus lucide que les autres ?) Discrètement, je froisserai la plus mauvaise pour moi et la mettrai dans mon soutien-gorge…

Au retour, je téléphonerai à la Société pour me plaindre, apprendrai de celle-ci que j’ai bien eu de la chance de ne pas être importunée par des propositions désobligeantes (j’apprendrai que de jeunes accompagnatrices ont eu droit au chantage : « tu couches avec moi autrement je dis que tu es nulle à la société… » je dirai qu’il boit, on me demandera de l’écrire… je ne le ferai pas. Plus tard, j’apprendrai qu’une guide accepte toutes les missions avec lui pour le faire coincer pour alcoolisme au volant, qu’elle le hait…. Y arrivera-t-elle ? j’appris plus tard qu’il sera ajourné …. 4 jours à cause de l’alcool…

Commentaires

c'est a te dégoutter des voyages organisés.quel courage de ne pas l'avoir noyé à venise!

Écrit par : norbert | 16.04.2007

Oui j'aurais bien aimé le noyer, cela ne m'aurait pas du tout peiné !!

Écrit par : merise | 23.04.2007

Les commentaires sont fermés.