Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15.03.2007

Un paradis qui va disparaître !!!

Un spécialiste de la nage longue distance s'est engagé lundi à traverser sur leur largeur les îles Maldives, dans l'océan Indien, pour mettre en exergue les effets dévastateurs du réchauffement climatique sur le niveau des eaux qui met en péril cet archipel.

medium_1659_924415229_maldive1_H134112_S.jpg

Lewis Gordon Pugh, un Britannique qui est le seul à avoir nagé sur de longues distances dans tous les océans du monde, a estimé que les Maldives couraient vers un désastre et que leur population était menacée d'être transformée en "réfugiés de l'environnement".

medium_1659_274146675_photo_240_H192420_S.jpg


L'avocat, âgé de 36 ans, se lance dans son défi samedi prochain de nager sur près de 160 km en dix jours. Le point le plus élevé des Maldives, à 700 km au sud-ouest du Sri Lanka, est à seulement 2,3 m d'altitude et près de 80% des terres de l'archipel sont situées à moins d'un mètre au-dessus du niveau de la mer.

"A moins que nous soyons capables de réduire de façon spectaculaire les émissions de dioxyde de carbone, nous aurons des réfugiés de l'environnement", a-t-il déclaré lundi. "Les Maldives sont un exemple classique. Ils n'ont nulle part où aller et les eaux vont monter" si les émissions de C02 ne sont pas réduites.
medium_1659_924415229_maldive1_H134112_S.2.jpg


M. Pugh s'est appuyé sur la prédiction récente du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), selon laquelle le niveau des mers aura probablement augmenté de 59 cm par siècle sur les 200 prochaines années. En moins d'un siècle, l'essentiel des Maldives deviendrait ainsi inhabitable. En 2006, M. Pugh avait nagé sur toute la longueur de la Tamise, déjà pour mettre en garde contre les effets du réchauffement climatique.

Il faut vite y aller avant que les Maldives disparaissent !!! Le président des Maldives, Gayoom, en entamant son cinquième mandat en 1988 fit de l'environnement sa priorité. On entama en 1997, près de la Capitale, Malé, la construction d'une île située à 1 m au dessus du niveau de la mer pour accueillir le surcroit de population. La capitale fut aussi protégée par une digue, grâce à une aide financière du Japon. Elle fut bien utile lors du tsunami. On dit aussi que Gayoom aurait l'accord de l'Australie pour abriter les 300 000 maldiviens obligés de quitter les terres englouties et en échange, l'Australie récupérerait les eaux territoriales très poissonneuses.

Commentaires

y a waterplouf qui est cap lui aussi !

Écrit par : pierrot le zygo | 15.03.2007

Waterplouf doit faire vite avant que ça tombe à l'eau!
Bonne journée Merise

Écrit par : alexandra | 16.03.2007

Merci Alex ! bon week end

Écrit par : merise | 16.03.2007

Les commentaires sont fermés.