Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23.02.2007

Comment réduire les dépenses de l'Etat ?

Une question a été posée à Madame Ségolène ROYAL sur les frais extravagants engendrés par les salaires des ministres, frais de réceptions, d’entretien du parc automobile, etc…

Comme vous le savez peut-être, j’ai été assistante de sénateur, il y a déjà de nombreuses années. Nous étions deux assistantes, une à Paris et moi dans le département d’origine du Sénateur.
Les tâches confiées par les parlementaires à leurs assistants varient suivant la nature des mandats qu'ils détiennent et leurs centres d'intérêt : en effet, plus de la moitié des assistants exercent leur fonction dans le département d'élection du sénateur qui les emploie et lui apportent donc un appui dans l'exercice de ses activités locales.
Cela, c’est pour la théorie, en ce qui me concerne, mon travail consistait à écrire quatre ou cinq lettres par semaine, à lire les journaux pour relater les faits locaux au sénateur et à faire……du canevas ou lire ! Je ne recevais pratiquement personne et recevais peu d’appels. Quand le sénateur était là, mon travail consistait la plupart du temps à prendre en sténo des lettres qu’il me dictait et à les dactylographier. J’ai, souvent, dactylographié des lettres avec des en-têtes de sociétés inconnues et…. Les réponses avec d’autres lettres à en-têtes. Je ne posais, évidemment, aucune question. Le sénateur avait une société avec une boîte aux lettres « bidon » dans un petit village.
Mon étonnement a été grand lorsque j’appris que depuis 1996, les sénateurs peuvent embaucher trois « assistants » (ce nombre pouvant être porté à six si les assistants sont employés à temps partiel). Le rôle de ces collaborateurs consiste en effet à « seconder le sénateur dans les tâches personnelles directement liées à l'exercice de son mandat parlementaire. Au 1er février 2007, la rémunération mensuelle brute de base d'un assistant employé à temps plein se monte à 2 344,45 €. Le rôle du Sénat se borne à mettre les crédits nécessaires à la rémunération de ces assistants à la disposition d'une association dont la forme est définie par la loi de 1901, l'Association pour la gestion des assistants de sénateurs (AGAS). L'AGAS a pour rôle d'accomplir toutes les formalités qu'entraîne la gestion administrative et financière des assistants, pour le compte des sénateurs.
l'indemnité parlementaire nette du sénateur, elle, se monte, au 1er février 2007, à 5 381,39 € par mois. Cette somme est destinée à assumer des frais de mandat importants, notamment de déplacement, de représentation et de double résidence, qui s'imposent à tout sénateur.

J’espère qu’actuellement, les assistants de sénateurs ont un peu plus de pain sur la planche qu’à mon époque ! Nous étions deux, une était de trop, moi en l’occurrence, dans le département d’origine, un travail partiel aurait suffi amplement, mais non je travaillais à temps complet et pour un salaire net de 7500 F nets !
Alors peut-être un petit quelque chose à faire de ce côté-là pour réduire les dépenses de l’Etat ? je sais c'est une goutte d'eau dans la mer mais en ajoutant toutes ces petites idées, on peut réduire les dépenses inutiles. On pourra me dire aussi que celà crée des emplois, etc.... mais je me souviens aussi de la maîtresse du sénateur qui était logée dans un hôtel particulier et qui recevait un salaire pour un travail "bidon" de 10 000 F à l'époque ! une chômeuse en moins, vous me direz !
.

Commentaires

merise, je te trouve bien amère, qd a" la situation ,"que tu évoques cela ,a toujous éxisté'les dépenses ?de l'état !!!!c koi c'est moi ,toi , nous ,et j'en passe ;tu ne pourras pas empêcher ,cela ,KOOL si qq avait trouver la solution?,Y PAS >de solution puisque ,le SATTELLITTE!!!!sait tout et dirige tout ??

Écrit par : france | 23.02.2007

Oui, je le sais que celà a toujours existé et c'est vrai que c'est une goutte d'eau ! mais les exactions des politiques, de droite ou de gauche, cela fait toujours rager !

Écrit par : merise | 23.02.2007

senateur gros niqueur ?

Écrit par : pierrot le zygo | 23.02.2007

Déjà De Gaulle voulait supprimer cette institution où se réfugie les viellards cacochymes de la politique à l'exemple des charasse et des pasqua

Écrit par : ulysse | 25.02.2007

Bonjour Merise,

je suis tombée par hazard sur un article de journal vous concernant et ayant un fils (12 ans) habitant en guadeloupe depuis 2005 par curiosité j'ai mis votre site dans mes favoris.
aujourd'hui j'ai le temps alors je regarde une chose est certaine c'est que j'aurais choisit excactement les mêmes destinations que les votres.

pouvez vous à ce jour encore voyager ?

Écrit par : HERNANDEZ | 01.03.2007

Réduire les dépenses de l'Etat ? C'est simple : il faut arrêter de payer à nos hommes politiques des notes de frais extravagantes. En commençant déjà par ça on améliorerait grandement la situation.

Ensuite on peut penser légitimement qu'il ya trop d'élus de toutes sortes qui ne servent à rien dans notre pays. Là aussi, si l'on coupait les vivres ?

Il y a bien d'autres leviers à actionner pour améliorer la situation mais si je commence à me plonger dans le détail je vais y passer la nuit... Et là ça n'est pas possible car j'ai sommeil !

Écrit par : Jérôme BERNARD | 01.03.2007

Votons Pierrot !

Écrit par : merise | 05.03.2007

Les commentaires sont fermés.