Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21.02.2007

LES RUCHES SLOVENES

Autrefois les paysanneries élevaient les abeilles pour le miel avant tout, leur sucre pendant des siècles. Or, en Slovénie, sous l'impulsion de quelques notables, l'apiculture eut aussi pour but la production d'abeilles...
Une longue tradition avait fait des slovènes des apiculteurs reconnus. Des écrits datant du 15ème siècle relatent le commerce du miel et de la cire.
L'un d'entre eux devait, grâce aux abeilles, entrer dans l'histoire au 18ème siècle: Anton JANŠA. Ce jeune fils de paysans, originaire de Breznica, en Slovénie, fut le premier professeur d'apiculture impériale et royale à l'école de Vienne fondée par l'archi-duchesse Marie Thérèse de Vienne. Par son enseignement, et surtout par ses écrits sur "l'Essaimage"(1771), et son "Traité complet d'apiculture" (1775), il a contribué d'une façon très significative au développement de l'apiculture.
les abeilles slovènes se distinguent nettement des autres races, on lui a donné en 1875 le nom d'APIS MELLIFERA CARNICA.
Dans le sillon d'Anton Jansa, les slovènes devinrent ainsi réputés pour leur commerce de reines et d'essaims au 19ème siècle.
A cette époque, les marchands d'abeille de la monarchie austro-hongroise ont envoyé des essaims et des colonies d'abeilles de leurs ruches plates, dans tous les pays d'Europe. Certains de ces commerçants, par exemple le Baron Rotschütz ou Michael Ambrozic, transportèrent par wagons entiers ces abeilles vers les apiculteurs de l'ouest et de l'Europe Centrale. Les abeilles provenaient des pays de montagne entre l'Adriatique et la Drave; c'est à dire où se rencontrent aujourd'hui trois pays: la Hongrie, l'Autriche, et la Slovénie.
De 1857 à la première guerre mondiale, les apiculteurs de la plaine de la Carniole ont expédié plus de 170 000 reines dans le monde entier. Malgré les deux guerres qui ont fortement affecté ce commerce, l'abeille CARNICA devint l'abeille de référence pour de nombreux pays, notamment en Europe du Nord et en Europe Centrale. Introduite aux Etats -Unis à la fin du siècle dernier par les immigrants slaves, une souche dérivée y a été même baptisée "New World Carniolan Bee".
LA SÉLECTION DE LA CARNIOLIENNE
Devant l'apparition de races dérivées, de nombreux efforts ont été faits après la seconde guerre mondiale pour l'organisation de la sélection de la Carniolienne en Slovénie.
Ces efforts ont porté leurs fruits et un Office pour la sélection de la Carnica a été créé en 1984 à Ljubljana. Ainsi la qualité et la sélection de cette a été placée sous contrôle permanent du ministère de l'agriculture slovène, qui a fait de la défense de la Carnica autochtone une de ses priorités, particulièrement depuis l'indépendance du pays en 1991.
Depuis 1992 toutes les reines sont répertoriées et testées régulièrement dans des ruchers sélectionnés.
Le ministère de l'agriculture a réuni de nombreux experts en apiculture, chercheurs, apiculteurs et vétérinaires au sein d'un programme majeur "Sélection de l'abeille carniolienne et organisation du Cadastre" et d'autres projets similaires visant à améliorer les qualités des reines slovènes.
L'office pour la sélection de la Carnica, achète ainsi annuellement, grâce aux subventions du ministère de l'agriculture, des forêts et de l'industrie alimentaire, 1200 reines de première qualité par an, et les distribue aux apiculteurs pour les tests en les accompagnant et les conseillant dans leur production. Toutes les données sont ensuite comparées, analysées, répertoriées pour classifier les qualités productrices des abeilles. Les apiculteurs sont ensuite aiguillés et conseillés dans le choix de leurs reines pour qu'elles ne proviennent que des élevages ayant obtenu les meilleurs résultats.
Chaque année, l'Office pour la sélection de la Carnica ne délivre d'agrément qu'à une quinzaine d'éleveurs ayant scrupuleusement respecté les directives des chercheurs et utilisant les meilleurs techniques de sélection et d'élevage.
Seuls ces éleveurs strictement sélectionnés et classés ne sont autorisés à exporter leurs reines, afin de ne proposer que les meilleures souches avec les qualités originelles de la Carnica.
L'introduction d'autres races d'abeilles est strictement interdit, il est exigé des éleveurs de détruire toutes les reines ne possédant pas l'écotype de la carniolienne, ce qui garantit la pureté de la race.
Aujourd'hui 30 000 reines sont produites chaque année dont 1/3 pour l'export, et la production peut être doublée.
C'est dans cette perspective de recherche de qualité, issue d'une longue tradition apicole, et que la Slovénie a accueilli en 2003 à Ljubljana le 38ème congrès mondial de l'apiculture -
Les ruches décorées constituent un pan important de l'art populaire. A partir du 18ème siècle, croyanaces et scènes de la vie rurale y sont représentées avec critique ou humour.

medium_RUCHES.gif

Commentaires

bon anniv en retard !

Écrit par : pierrot le zygo | 21.02.2007

Merci Pierrot ! c'est l'intention qui compte !

Écrit par : merise | 21.02.2007

très étonnante cette histoire Merise , c'est très dépaysant et ça nous change du couple ségo-sarko !

Écrit par : ulysse | 22.02.2007

oui Ulysse, j'avais presque eu envie de mettre une note sur la politique et je me suis dit que bien d'autres en mettent !

Écrit par : merise | 22.02.2007

merci ça sort de la politique

Écrit par : barbarella | 05.03.2007

Les commentaires sont fermés.