Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18.01.2007

Qu'est-ce qu'un Juste?

Je suis passionnée par l'Histoire de la dernière guerre : 39/45. Ce qui m'intéresse surtout,ce sont les comportements des personnes ayant vécu cette guerre : les résistants, les déportés, les Justes, les Juifs, les collaborateurs, ceux qui pratiquaient le marché noir, etc... Les faits de guerre m'intéressent moins. Mon livre préféré, ma bible en quelque sorte est "Risquer plus que la vie" de PER HANSSON, l'histoire véridique d'un norvégien qui a joué le rôle de chef nazi et d'ami de la Gestapo sur un ordre venu de Londres. L'édition originale est de 1965. C'est une édition norvégienne et elle a été traduite en 1967 par les Editions ALBIN MICHEL. il est presque introuvable, je l'avais trouvé, par hasard, enfin presque, car je lis beaucoup de livres relatant cette époque, dans une bibibliothèque de Tours. L'année dernière, grâce à Internet, je l'ai retrouvé et ai pu le commander.... en Corse! Risquer plus que la vie, en effet, ce norvégien sympathique, aimé de tout le village, est entré dans la Gestapo pour espionner. Tout le village lui a tourné le dos. Il a été insulté, sa mère aussi. Il a avoué son rôle à sa mère que beaucoup plus tard, en voyant la souffance de celle-ci. Alors les Justes, cela m'interpelle, évidemment! Et enfin ils sont honorés par la France! Voici quelques explications sur les Justes, ces personnes comme vous et moi qui ont apporté de l'aide à ces juifs traqués, tout en sachant ce qu'ils risquaient! On ne pourra que les remercier d'avoir donné autant!

Les critères de reconnaissance d'un "Juste"

Pour être un Juste, il faut :

* Avoir apporté une aide dans des situations où les juifs étaient impuissants et menacés de mort ou de déportation vers les camps de concentration.
* Le sauveteur était conscient du fait qu'en apportant cette aide, il risquait sa vie, sa sécurité et sa liberté personnelle (les nazis considéraient l'assistance aux juifs comme un délit majeur).
* Le sauveteur n'a exigé aucune récompense ou compensation matérielle en contrepartie de l'aide apportée.
* Le sauvetage ou l'aide est confirmé par les personnes sauvées ou attesté par des témoins directs et, lorsque c'est possible, par des documents d'archives authentiques.

L'aide apportée aux juifs par des non-juifs a revêtu des formes très diverses ; elles peuvent être regroupées comme suit :

* Héberger un juif chez soi, ou dans des institutions laïques ou religieuses, à l'abri du monde extérieur et de façon invisible pour le public.
* Aider un juif à se faire passer pour un non-juif en lui procurant des faux papiers d'identité ou des certificats de baptême (délivrés par le clergé afin d'obtenir des papiers authentiques).
* Aider les juifs à gagner un lieu sûr ou à traverser une frontière vers un pays plus en sécurité, notamment accompagner des adultes et des enfants dans des périples clandestins dans des territoires occupés et aménager le passage des frontières.
* Adoption temporaire d'enfants juifs (pour la durée de la guerre).

Commentaires

hé oui! des foi c pas juste !

Écrit par : pierrot le zygo | 18.01.2007

Tu as raison, Pierrot!

Écrit par : merise | 19.01.2007

Très juste Merise...
Moi aussi, je me suis intéressée très jeune à cette guère avec les témoignages de mes grands parents mais surtout ceux de mon arrière-grand mère que j'ai eu la chance de connaître.
Elle était infirmière pendant les 2 guerres et elle m'a souvent raconté ces souvenirs difficiles...

Écrit par : alexandra | 19.01.2007

GUERRE bien sûr et non pas guère, le clavier va parfois trop vite !
Bye

Écrit par : alexandra | 19.01.2007

Mes deux grands pères cheminots ont été résistants, un a eu la légion d'honneur pour celà mais ils ne m'ont jamais rien raconté, malheureusement. Ils sont décedés et je n'ai jamais su ce qu'ils ont fait exactement. Dommage!

Écrit par : merise | 19.01.2007

il y a des hommes qui nous réconcilient avec l'humanité .

Écrit par : ulysse | 19.01.2007

ils furent simplement des hommes et des femmes pour qui l'individu avait une importance en se foutant bien de sa religion.
il y a eu aussi ceux qui ont aidé des prisonniers de guerre français evadés à passer la frontiere belge ou allemande, située à l'époque prés dans l'est de la france actuelle, au risque de leur propre vie.
tous ces anonymes oubliers qui sont eux aussi juste des gens bien

Écrit par : David | 19.01.2007

Oui c'est vrai David. C'est dommage d'oublier toutes ces personnes qui ont su se dépasser, apporter leurs aides alors qu'elles savaient pertinemment ce qu'elles risquaient!

Écrit par : merise | 22.01.2007

je vois que tu es aussi une passionnée pour cette èpoque
moi aussi, j'ai eu la chance de lire des bouquins qui sont généralement édités chez de petits imprimeurs dans des régions comme l'alsace, la lorraine ,le nord et ils sont
pleins de témoingnages d'anonymes, je te les conseils
a bientot et bravo pour blog

Écrit par : David | 23.01.2007

As-tu des titres et éditeurs afin que je puisse rechercher ces bouquins? Merci David

Écrit par : merise | 23.01.2007

* Francis Petitdemange, Jean-François Genet Les Passeurs Nos Libérateurs - Lorraine 1944 Éditions de l’Est – Nancy - 2003-2004
Bonne lecture

Écrit par : David | 24.01.2007

Les commentaires sont fermés.