Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16.01.2007

La viande avariée CHARAL

Quatre vaches s'en vont gaiement visiter le Salon de l'agriculture, à Paris. Pour passer inaperçues, elles se cachent derrière des masques de lapin, de mouton ou encore de cochon. Mais l'une d'elles, prénommée Pâquerette, finit en entrecôte sur le stand Charal. Pas étonnant : elle porte un masque de... vache. Cette fable accueillait, en 2003, les usagers du métro à la station de la porte de Versailles qui se rendaient, pour la plupart au salon de l'agriculture. Pour la deuxième année consécutive, la marque de viande Charal avait investit cette station parisienne à grand renfort d'affiches, de sonorisation et de comédiens déguisés en bouchers. C'était une judicieuse idée quand on sait que quelque 60 % des visiteurs du Salon viennent par ce moyen de transport.
CHARAL et la publicité
Première marque de viande bovine à communiquer sur le petit écran, CHARAL a toujours communiqué avec humour, sur un ton décalé. Le groupe communique également à la radio, ainsi que dans la presse grand public et spécialisée.
Les campagnes publicitaires CHARAL ont été fructeuses puisque la marque est connue et reconnue par les consommateurs, avec un taux de notoriété de plus de 80%.
2 français sur 3 consomment les produits CHARAL.
Le sponsoring CHARAL
CHARAL a soutenu Olivier de Kersauson en 1992 lors du Trophée Jules Verne
La société est également l'un des principaux sponsors de l'équipe Cholet Basket.
L'innovation CHARAL, qui ne cesse de se développer depuis la création de l'Hebdopack, a été récemment récompensée par 2 Oscars de l'emballage pour la barquette sécable (2004), et l'hamburger CHARAL SNACK (2005).

Tout celà pour le bon côté des choses... et aujourd'hui, nous apprenons cette nouvelle étonnante et tout au moins plutôt peu ragoutante :

La société Covi qui est spécialisée dans la préparation de plats cuisinés à base de viande de boeuf et de porc a, Le 28 novembre dernier, fait l'objet d'une inspection, qui porte sur 22 tonnes de viande congelée reçue quatre jours plus tôt de l'usine Charal d'Egletons, en Corrèze. Sur les six pains de boeuf congelés choisis par les inspecteurs, cinq révèleront des traces de "lésions hémorragiques" et de "nécroses". Une viande totalement impropre à la consommation humaine ou même animale, donc... Le stock est aussitôt saisi. La société de Cholet, dans le collimateur de la Direction générale de l'alimentation, subit d'autres tests qui révèlent d'autres résultats effrayants : un autre stock, provenant cette fois de la Soviba, contient "des chutes d'ateliers de découpe". Un problème qui remonterait au moins au mois d'août.

La société CHARAL est inscrite sur la LISTE NOIRE de Greenpeace. Cette liste indique les produits susceptibles de contenir des OGM ou dont les fabricants ne garantissent pas formellement l'absence d'OGM (soumis ou non a la loi sur l'etiquetage).
Bernadette, l'épouse de notre président, ne doit pas apprécier du tout cette mauvaise farce....jeu de mots... elle qui est conseillère générale de Corrèze et qui possède un château à Bitty, tout près d'Egletons, surveillé nuit et jour par les gendarmes mobiles. Dans cette petite ville, il y a aussi un détachement aérien gendarmerie dôté, évidemment, d'un hélico...étonnant pour une petite ville comme celle-ci!

Commentaires

merci pour les infos

Écrit par : pierrot le zygo | 16.01.2007

Bernadette ne risque rien c'est pas souvent qu'on mange du corned beef à l'Elysée

Écrit par : ulysse | 16.01.2007

Oui, c'est vrai Ulysse, plutôt du caviar! Mais ils vont peut-être réduire les dépenses à l'Elysée, alors peut être en sauront-ils réduits à manger du corned beef????

Écrit par : merise | 17.01.2007

Allons, un peu de réalisme... Temps qu'il y aura des contribuables pour payer des impots directs et indirects sur ce qu'ils possèdent ou achètent, Bernadette, son mari et tous les autres ne sont pas prêts d'arrêter le caviar!!!

Un petit exemple , ma chère merise, tous nos politiques tiennent le même discours sur les efforts que les contribuables doivent faire pour sortir le pays de la crise économique dans laquelle les politiques l'ont mis... Accepter la précarité, modérer l'augmentation du SMIC afin qu'elle ne soit pas plus importante que l'augmentation du coup de la vie, etc... Mais les avez-vous refuser la cartouche de cigarette journalière "offerte" par l'état, y compris aux non fumeurs, les avez vous déjà vous venir à l'Elysée ou à Matignon avec leur véhicule personnel, comme vous et moi allons travailler, est-il normal qu'un président ait une quinzaine de résidences secondaires où tout les coûts de fonctionnement sont pris en charge par nos impots, j'en passe et des meilleures...
Non, les réduction de dépenses, c'est à nous qu'ils les demandent, pas à eux-mêmes!!!!!

Alors, ils sont caviar et resteront caviar... Plutot crevé que de passer au corned-beef, ou finir en prison... ;)))

Écrit par : Youn | 18.01.2007

Désolé, j'ai peut-être été un peu virulant, mais cette catégorie de Chacals politicards m'oripile au plus haut point!

Sinon, je passais, initialement, pour vous féliciter de votre blog, où j'ai retrouvé des photos de sites déjà visités et qui m'ont rappelé des souvenirs (la cascade aux écrisses, les 3 chutes du Carbet, la Pointe des Chateaux, l'Anse à la Barque...)! Et oui, j'en suis pas encore là sur mon blog, mais une fois la Martinique terminée, je mettrai des notes sur la Guadeloupe et Marie-Galante...

A très bientot, merise, et tous mes voeux pour cette nouvelle année

Écrit par : Youn | 18.01.2007

Merci Youn. Bien sur, je ne suis pas dupe en ce qui concerne nos hommes et femmes politiques quelque soit leurs étiquettes. j'ai été assistante parlementaire et ai vu de près tout ce que recevait un sénateur de nos propres deniers. Lui, il ne payait pas d'impôts : indemnités parlementaires non imposables! et les magouilles, n'en parlons pas!

Écrit par : merise | 18.01.2007

Les commentaires sont fermés.