Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11.01.2007

LA VIERGE NOIRE

La vénération de la Vierge Noire en France,

comme partout en Europe est l’une des énigmes non élucidées au sein de l’Église catholique. Dans de nombreuses autres villes d’Europe, le culte que lui porte les fidèles n’en est pas moins indéniable. On lui désigne tous les vocables imaginaires depuis le XIVe siècle parmi lesquels «Notre-Dame la Noire, Notre-Dame la Brune, la Vierge Glorieuse, la Vierge Égyptienne, la Vierge au pilier, Notre-Dame-de-Sous-Terre, Mère de Dieu». Les Vierges Noires ont été et sont encore très populaires dans toute l’Europe et ce, dès le XIIe siècle. On en trouve tout particulièrement en France, notamment en Auvergne où trône l’une des plus célèbres, Notre-Dame du Puy. Le culte de la Vierge Marie aurait-il autant de succès et d’attirance s’il n’était pas associé à différents cultes féminins venus du plus profond de l`histoire religieuse des hommes? La Vierge, surtout quand elle était noire, a tenu une place considérable dans la spiritualité chrétienne du Moyen-Age. Elle deviendra la Protectrice des Chevaliers du Temple (Les Templiers), et, plus tard, celle de l’Ordre des Chevaliers Teutoniques. Elle figurait sur les bannières des hommes de guerre aux fins de protection. Les grandes cathédrales gothiques étaient les temples de cette nouvelle déesse. Au XIIIe siècle, pas moins de quatre-vingt cathédrales dédiées à Notre-Dame et plus de cinq-cent églises, entre 1170 et 1270, seront édifiées à sa gloire, bâties pour la plupart sur des sites déjà consacrés à la Madone par la seule présence de sa statue le plus souvent noire et généralement de l’ère préchrétienne. Ces statues, taillées délibérément dans des matières noires (de pierre ou d’ébène), que disent les incrédules et sceptiques, sont plutôt associées à des cultes païens en l’honneur de divinités féminines.
La présence de ces Vierges Noires dans le monde, et surtout en Europe, est d’autant plus fantastique qu’elle pousse, au-delà des croyances, à se questionner et pose une énigme archéologique et historique passionnante.
«Comment étaient-elles auparavant? Nul ne sait car aucun texte médiéval ne spécifie leur couleur. Sans doute, pour attirer davantage de pèlerins, plusieurs ont été peintes en noir entre le XVe et le XIXe siècle (…). Mais ces statues polychromes n’ont-elles pas elles-mêmes remplacé des statues noires, désapprouvées par l’Église? Car le mystère des origines reste entier. On a parlé de visages noircis par la fumée des cierges, d’oxydation des lamelles métalliques recouvrant le visage, de bois noirci par un long enfouissement dans l’eau. On a pensé à propos de vierges rapportées par les Croisés à l’image de certaines femmes rencontrées là-bas. On a évoqué une illustration de Cantique des Cantiques (Je suis noire et pourtant belle …). (…) Une autre hypothèse fait de Marie le successeur des divinités noires qui régnaient sur le monde des morts, la plus connue étant Cybèle, mère des dieux grecs ramenée à Rome sous la forme d’une pierre noire. Le passé inconnu de ces Vierges Noires n’est pas sans leur ajouter un certain charme.»17
La plupart de ces Vierges Noires ont causé, historiquement, beaucoup de soucis à l’Église catholique. Par conséquent, depuis le XIXe siècle, plusieurs de ces Vierges Noires ont été remplacées par d’autres icônes plus conformes au dogme chrétien du modèle marial ou tout simplement repeintes. Malgré tout, elles sont jusqu’à aujourd’hui l’objet de pèlerinages, et on leur accorde de grands pouvoirs de guérison, de fertilité et de fécondité.
Mais comment expliquer que «la Vierge Noire de Tindari aurait été retrouvée dans un coffret mystérieux échoué sur la plage. Celle de Loreto se serait brutalement matérialisée en mai 1291 dans une construction»? Des anecdotes miraculeuses que l’on écoute, en général, dans les Antilles et précisément en Haïti la Mecque américaine du vaudou: Des histoires de «pierre noire» retrouvée, d’enfant revenu sous l’eau, de résurrection des morts, de fabrication de «golem» (ou de bakas), etc.
Des vierges non chrétiennes? On estime à une quarantaine environ le nombre de Vierges Noires à être vénérées en Europe. Et les sites les plus visités sont Einsiedeln (Suisse); Rocamadour, Dijon, le Puy et Avioth (France); Orval au Luxembourg; Loreto, Venise ou Rome (Italie).medium_vierge_noire.jpg

Commentaires

tres jolie aussi l'illustration

Écrit par : pierrot le zygo | 13.01.2007

Les commentaires sont fermés.