Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15.03.2006

J'ai trouvé un truc pour réviser ma doc et aller sur mon blog!

Le truc, c'est de mettre une note correspond à mes recherches de documentation pour mon futur travail de guide-accompagnatrice en Aveyron. De plus, quand vous aurez toute la documentation, vous pourrez me remplacer pour que je fasse l'école buissonière. J'ai déjà commencé, voici une note sur le couteau Laguiole. Si ces notes vous "barbent" n'hésitez pas à me le dire, je trouverai une autre solution pour réviser!


Histoire, légendes et traditions

1829
Naissance du couteau Laguiole pliant à cran forcé. Ce modèle est très proche de la version actuelle que nous connaissons tous. L'Aubrac est un vaste plateau composé de fermes isolées où habitent plusieurs familles. Les aînés partaient faire la saison d'hiver en Catalogne en tant que tâcherons et surtout scieurs de long. Certains d'entre eux sont revenus en Rouergue avec dans leur poche un couteau espagnol : la navaja. Le couteau de Laguiole lui emprunte sa lame de forme yatagan et son manche effilé.

1829 - 1880
La production locale est assurée par quelques artisans, souvent des forgerons et permet de satisfaire la demande des paysans de l'Aubrac.
Le couteau a une ligne très pure et simple. C'est d'abord un outil pratique et utile. Il évolue d'ailleurs en fonction du besoin de ses utilisateurs.
Le poinçon ou trocart apparaît vers 1840. C'est une pièce destinée aux éleveurs pour combattre la météorisation sur les bovins : les bovins ayant ruminé du foin sec en étable durant l'hiver, ils ont la panse qui gonfle avec les gaz issus de la fermentation de l'herbe grasse et humide. Le trocart sert à leur trouer la panse. Ce trocart était aussi utilisé comme alêne afin de trouer les lanières de cuir.
Le tire-bouchon vers 1880 : cet accessoire indispensable apparaît suite à la « montée » à Paris des Rouergats pour être bougnat ou limonadier.

1880-1981
Période faste des couteliers de Laguiole, des ateliers avec une vingtaine d'ouvriers qui produisent un artisanat de qualité. Les maisons Calmels et Pagès reçoivent de nombreuses récompenses aux concours nationaux. A la fin du siècle, à Thiers, les marteaux pilons apparaissent, mais Laguiole se préserve de toute modernisation.
La gloire du couteau ayant dépassé le plateau de l'Aubrac, la demande augmente. Les couteliers du village ne voulant pas s'industrialiser, laissent progressivement la ville de Thiers s'emparer de la fabrication du couteau Laguiole.
Une fabrication artisanale de prestige se maintient à Laguiole, mais à une très faible échelle comparée à la production industrielle massive de Thiers.

1981-1993
En 1981, il ne restait, dans le village de Laguiole, que deux points de vente qui revendaient des couteaux fabriqués à Thiers.
L'activité coutelière est relancée à l'initiative des élus locaux. A partir de 1985, apparaissent à nouveau des ateliers de montage.

En 1988, sur la zone de production Laguiole, deux forges : La Coutellerie de Laguiole et Forge de Laguiole fabriquent les pièces détachées du fameux couteau. Le succès est fulgurant. Des nouveaux produits voient le jour ; couteaux de table, couverts, coupe-papier, sommeliers.

1993 et à ce jour,
La marque Laguiole est déposée pour toutes les classes et dans le monde entier, en dehors de la classe couteau, par la société LAGUIOLE S.A. qui développe des objets de qualité, sous licences, avec des partenaires de premier plan, comme des lunettes, des briquets, des stylos, de la maroquinerie, de la bagagerie et bien d'autres lignes de produits à venir pour conforter sa stratégie de marque dans le monde entier.
La tradition dans l'authenticité des produits de notre savoir faire Français.
Les grandes maisons françaises de Luxe et de Coutures et habillent notre célèbre couteau : HERMES, SONIA RYKIEL, des styliciens le redessine : Philippe STARCK. Nos vedettes Johnny HALLIDAY ont leur couteau à leur nom. Nos hommes politiques l'offrent à tous les invités de notre pays. Les grandes sociétés de distribution offrent des laguioles à leurs clients. Les sommeliers ouvrent des grands millésimes avec leur LAGUIOLE.

Qui n'a pas son couteau Laguiole ? Au fait on prononce Layolle, par rapport à l'occitan

Commentaires

c malheureux que de nos jours il y a plus de couteaux made in china que de véritable.
au fait tu sais que tu peux programmer tes notes plusieurs jours à l'avance.
a quel endroit tu vas en aveyron si c pas indiscret

Écrit par : pierrot le zygo | 15.03.2006

a que j'ai le mien, OOOOptic 2000 yeee

Écrit par : pierrot le zygo | 15.03.2006

Saint Geniez d'Olt. Je suis allée me présenter quand il y avait de la neige, beurk c'était sinistre, il parait que c'est très vivant en été! on verra. Je ne savais pas que je pouvais programmer mes notes d'avance mais de toute façon, n'ai pas trop le temps pour cela. Le soir je révise ma doc et vais sur mon blog, alors je fais une pierre, deux coups! c'est ca l'expression? je ne sais plus

Écrit par : merise | 15.03.2006

passionnant cet article sur le Laguiole qui m'accompagne dans toutes mes randonnées..mais savez vousd'où vient l'abeille qui figure sur le couteau ?

Écrit par : ulyssee | 15.03.2006

Quel insecte est représenté sur le ressort ?
Nous avons eu une transmission de pensée, Ulysse, je faisais des recherches sur l'abeille du laguiole pendant que vous mettiez votre commentaire :

le symbôle du couteau de Laguiole est une abeille.
La légende locale dit qu’il s’agit du sceau impérial de Napoléon Ier offert à la ville de Laguiole en signe de reconnaissance pour la bravoure au combat des hommes originaires du village.
Dans le langage coutelier, la mouche représente l’excroissance métallique sise en fin de ressort. Sur le célèbre couteau Laguiole, l’excroissance est une abeille.

Écrit par : merise | 15.03.2006

si l'on se référe aux anciens couteaux Laguiole âgés de 100 à 150 ans, l’abeille n’est pas obligatoirement le seul motif visible sur le ressort des Laguiole. Une face humaine, un trêfle … à quatre feuilles (gage de porte-bonheur), une coquille Saint-Jacques (en référence au chemin de Saint Jacques qui traverse l’Aubrac), une abeille lisse, sans dessins, très stylisée, plusieurs motifs aux cours des années ont été apposés sur les laguioles

Écrit par : merise | 15.03.2006

Merci infiniment Merise pour ces précisions ...je vais m'endormir un peu moins idiot que ce matin !

Écrit par : ulyssee | 15.03.2006

D'ailleurs, parait qu'on dit pas Laguiole, mais Layolle...

Écrit par : Gene | 15.03.2006

Tout à fait exact Gene, je l'ai indiqué à la fin de ma note. Cela provient du patois parlé autrefois dans la région, patois qui s'apparente à l'occitan

Écrit par : merise | 15.03.2006

oH PARDON ! J'avais donc pas lu jusqu'au bout... Et qu'est-ce qu'on doit faire quand on offre un couteau ?

Écrit par : Gene | 15.03.2006

Ou qu'on reçoit un couteau, du reste !!!!

Écrit par : Gene | 16.03.2006

Tout le monde sait ça...

Écrit par : Gene | 16.03.2006

Heu... demain, je bosse pas... alors j'ai du temps !!!

Écrit par : Gene | 16.03.2006

donner une pièce de monnaie

Écrit par : merise | 16.03.2006

Ce qu'il faut également savoir c'est que les lames des couteaux Laguiole ont toujours été fabriquées à Thiers et non à Laguiole...

Écrit par : Jérôme BERNARD | 16.03.2006

Agapi a à moitié raison. Par chez moi on fabrique des Laguiols (couteaux de bergers). Dès qu'on vous offre un couteau, il faut en échange donner une pièce "pour ne pas couper l'amitié". Donc en fait, si c'est une personne que vous ne supportez pas, ne pas donner de pièce porterait plutôt bonheur, puisque vous seriez sûr de ne plus la revoir. ;-)

Posted by: laurence at mars 30, 2005 01:39 PM

Écrit par : Gene | 16.03.2006

Qu'il s'agisse de couteaux entiers ou des pièces nécessaires au montage des laguioles, tout vient de Thiers. De qualité parfaite, ces fabrications se font sur les spécifications précises des couteliers laguiolais qui ont toujours été très jaloux de la qualité de leurs productions. Ainsi, au siècle dernier, alors qu'ils forgeaient eux-mêmes lames et ressorts, ils s'approvisionnaient en métal chez les meilleurs producteurs d'acier tel Jacob Holtzer qui était un de leurs principaux fournisseurs.

Écrit par : merise | 16.03.2006

Bien documenté Nelly !

Écrit par : Jérôme BERNARD | 16.03.2006

Il le faut bien pour mon futur travail de guide local. Merci

Écrit par : merise | 17.03.2006

Les commentaires sont fermés.