Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02.03.2006

L'ORDRE DES TEMPLIERS

L'histoire "officielle" à retenu qu'au lendemain de la première Croisade, au tout début du XIIème siècle, 9 chevaliers du Nord-Est de la France et de Flandres se retrouvent en Terre Sainte et créent l'Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ.

Ils avaient pour nom Hugues de Payns, Geoffroy Bisol, Payen de Montdidier, André de Montbard, Godefroy de St-Omer, Rosal, Archambaud de St-Amand, Godemar et Geoffroy.

Officiellement, leur souci était de protéger les pélerins se rendant à Jérusalem. On leur octroya un terrain situé sur les ruines du Temple de Salomon. Ils deviennent ainsi les Chevaliers du Temple...

En 1127, le pape convoque un concile à Troyes qui consacrera l'existence officielle de l'Ordre et, surtout, qui lui assurera une indépendance totale, morale et financière, par rapport aux souverains temporels: Ordre international, les Templiers ne rendent compte de leurs agissements qu'au Pape...Ce Concile leur donnera également une règle fixant leur mode de vie, leur hiérarchie et qui installe un nouveau concept, celui de Moine-Soldat.A partir du Concile de Troyes, les Templiers bénéficient d'un courant de grande sympathie, bénéficiant du sentiment de piété qui portait les familles à soutenir Croisades et pélerinages. Les dons affluent, en argent, en terres, en cadets de famille pour lesquels l'aventure en Terre est plus attrayante que la vie monastique...

Ils vont aussi créer, en France principalement, plus d'un millier de fermes, les Commanderies Templières, sorte d'économie parallèle détaxée qui alimentera les pélerins en vivres, marchandises, monnaie d'échange, etc...

Les Templiers développent ainsi au fil des ans une dualité complémentaire: en Métropole l'intendance économique, Outre-Mer l'armée régulière et permanente du Royaume Franc de Jérusalem.

Les Croisades et les batailles vont se multiplier, des milliers e Templiers laisseront la vie pour la sauvegarde du Royaume de Jérusalem. Mais les temps changent et il devient de plus en plus difficile de contenir l'ennemi, malgré les fantastiques forteresses que les chrétiens ont baties aux points-clé du Royaume.

En 1270, Saint-Louis laisse la vie en Egypte, avant d'entamer ce qui aurait été la 8ème Croisade. Le Royaume Franc de Jerusalem, qui avait englobé les pays actuels d'Israel, du Liban ainsi qu'une partie de la Jordanie et de la Syrie se voyait reduit à une mince bande côtière tenue par quelques forteresses...

En 1291, vingt ans après la dernière tentative de Croisade de Saint-Louis, Acre le dernier bastion Franc d'Outre Mer, retombait aux mains des Musulmans. Les Templiers se retirèrent dans un premier temps à Chypre, dans l'espoir du déclenchement d'une nouvelle Croisa de de reconquête.

Face à l'immobilisme des souverains d'Europe, ils quittent Chypre et optent alors pour leurs possessions en Occident: Paris devient la Maison principale du Temple, créant une véritable cité dans la cité, de par ses statuts: le Pape, seul, avait pouvoir sur l'Ordre...

Leur inactivité, leur arrogance, leur statut "intouchable", leur richesse ne tardèrent pas à jeter le discrédit sur eux. Philippe le Bel et ses conseillers virent rapidement l'avantage qu'ils pourraient retirer de la situation: Le 13 octobre 1307, Philippe le Bel fit arrêter tous les Templiers de France sous prétexte d'hérésie, de sodomie et des diverses accusations puisées dans le fond de commerce de l'Inquisition.

Il s'ensuivit un des premiers "procès politique" où les Templiers ne purent se défendre, furent torturés et surtout lachés par le Pape Clément V, qui les abandonna à Philippe le Bel. L'Ordre du Temple, aboli au Concile de Vienne en 1312, ne fut toutefois jamais officiellement condamné des griefs qui lui étaient faits.

Le dernier Maître de l'Ordre, Jacques de Molay, fut brûlé vif à la pointe de l'ile de la Cité le 22 décembre 1314.

De l'héroisme passé et de la fin tragique des Templiers, la mémoire collective a entretenu mystères et légendes. Réels ou farfelus, les mystères et légendes trouvent leur fondement quelque part... Du cri d'innocence de Jacques de Molay sur le bûcher, au trésor fabuleux, en passant par la découverte du Graal et leur savoir ésotérique, de tous temps, les mystères des Chevaliers du Temple ont passionné les plus grands de ce monde, de Napoléon au Président Mitterrand...

Commentaires

petite erreur , tu dis ' a passionné les plus gd de ce monde'
excuse moi mais Napo il mesuré 1.60m et mitterrand il n'est grand que par ses mensonges.
Sinon a part ca tout va bien

Écrit par : pierrot le zygo | 03.03.2006

On dira les plus illustres alors!

Écrit par : merise | 03.03.2006

Les commentaires sont fermés.