Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30.12.2005

Les Sans Domicile Fixe

peut-être ne savez-vous pas que quelques SDF sont entrés dans cette situation suite à un divorce difficile, divorce conflictuel, divorces qui les anéantissent moralement et financièrement. Certains d'entre eux avaient une bonne situation, une maison, un certain confort. Puis leurs épouses, pour une raison ou une autre, nous n'allons pas discuter de cela, ont quitté la maison, parfois avec les enfants. Elles ont demandé un divorce pour faute. Partie, elle a demandé une pension alimentaire pour elle et les enfants, avec les allocations familliales, son revenu peut atteindre de 1200 euros à 1500 euros. Son loyer est payé intégralement par la CAF. Si elle travaille, elle perd des aides, alors évidemment elle ne travaille pas. De plus, elle bénéficierait plus tard d'une prestation compensatoire amoindrie si elle n'est plus en situation précaire. L'homme, lui paie les pensions alimentaires pour l'épouse et les enfants, peut être le crédit de la maison qui n'est pas fini. Dans des situations graves, le crédit + les pensions sont presque le montant de son salaire, il n'a presque plus rien pour se nourrir. Les juges regardent l'ancienneté du mariage, le nombre des enfants, la situation de l'épouse qui a soi-disant des difficultés pour retrouver du travail et ne regardent pas les charges du mari et celui-ci peut se retrouver à la rue! Le divorce prononcé, souvent à torts réciproques, mais qui aura duré des années (avant la réforme) aura coûté une fortune en avocat au mari, l'épouse, elle, a l'aide juridictionnelle. Durant toute la procédure, le mari aura payé la pension alimentaire pour l'épouse (environ 4 ou 5 ans) puis ce sera la prestation compensatoire qui peut atteindre pour un couple de 22 ans de mariage, salaire tout à fait ordinaire du mari, 30 000 euros. Si l'homme ne peut pas payer d'un seul coup, on lui autorise à payer cela sur 8 ans, ouf! Heureusement, d'ailleurs que la prestation compensatoire à vie n'existe plus. Ces cas que l'on entend à droite à gauche font peur à certains jeunes qui n'osent plus se marier! L'épouse, elle, dès le divorce prononcé pourra se pacser ou se marier avec son amant caché, vivre confortablement alors que le mari se trouvera, peut être, dans la rue! La justice française a quelques lacunes!

Les commentaires sont fermés.